Wehrling regrette le traitement médiatique réservé à Lalanne

LEGISLATIVES Yann Wehrling, candidat dans la 2e circonscription, dit en avoir fait l’amère expérience durant la campagne...

Jonathan Barbier (Strasbourg)

— 

Difficile de rivaliser, médiatiquement parlant, contre une star de la chanson. Yann Wehrling, candidat dans la 2e circonscription, dit en avoir fait l’amère expérience durant la campagne. Opposé notamment au socialiste Philippe Bies et à Jean-Philippe Maurer (UMP), le porte-parole des Verts a aussi dû affronter le chanteur Francis Lalanne, venu défendre les couleurs du Mouvement écologiste indépendant (Mei) d’Antoine Waechter. « A chaque fois qu’il était sur un marché, une ou deux caméras le suivaient, déplore Yann Wehrling. C’était vraiment Lalanne et tous les autres. Cela révèle une certaine façon de couvrir la politique, et je pense que les médias ont été à la limite du dérapage. »

De son côté, l’artiste se défend d’avoir voulu miser la carte de la « politique spectacle » pour séduire les électeurs. « En me présentant pour ces législatives, je n’ai fait qu’user de mon droit de citoyen », lâche Francis Lalanne, qui refuse de rentrer dans la polémique. « Si je suis un problème pour les autres candidats, eux ne le sont pas pour moi, alors je préfère parler de mes idées. Et au peuple de choisir ».