Basket: Qui a dit? « On a joué comme des merdes et le mot est faible »

SPORT C'est un basketteur alsacien qui joue pour Limoges…

Floréal Hernandez

— 

Le Strasbourgeois Anthony Dobbins à la lutte avec le Limougeaud Antoine Westermann lors de l'épisode 1 de la finale de Pro A perdu par la SIG (68-70), le 12 juin 2015 au Rhenus de Strasbourg.
Le Strasbourgeois Anthony Dobbins à la lutte avec le Limougeaud Antoine Westermann lors de l'épisode 1 de la finale de Pro A perdu par la SIG (68-70), le 12 juin 2015 au Rhenus de Strasbourg. — AFP

Plus adroit avec les mots qu’au shoot. « On a joué comme des merdes et le mot est faible », a claqué Léo Westermann devant la presse après la défaite de Limoges face à Strasbourg (66-52) lors de l’épisode 2 de la finale de Pro A, dimanche.

>> Revivez Strasbourg-Limoges en live comme-à-la-maison (66-52)

Le meneur de jeu alsacien du CSP a constaté la supériorité de la SIG, "Bravo à la SIG", a-t-il lâché, et reconnu la mauvaise prestation de son équipe. La sienne aussi : 0/3 aux tirs, 4 balles perdues pour 3 passes décisives, 1 interception et 1 rebond. Bref, pas terrible.

Après ce revers, Strasbourg et Limoges sont à égalité 1-1 dans la finale de Pro A. Les deux prochains matchs se disputeront dans la salle du CSP. La première équipe à trois victoires sera sacrée championne de France.