VIDEO. Jeux vidéo: Comment j'ai été mis K.-O. à «Street Fighter» sur un écran de ciné

CULTURE Ce jeudi, une soirée « Street Fighter » se déroule au cinéma Vox. « 20 Minutes » a testé le jeu de combat sur un écran de 40m2…

Floréal Hernandez
— 
Une partie d'«Ultra Street Fighter IV» sur un écran de cinéma de 40 m2 au Vox à Strasbourg, le 11 juin 2015.
Une partie d'«Ultra Street Fighter IV» sur un écran de cinéma de 40 m2 au Vox à Strasbourg, le 11 juin 2015. — F. Hernandez / 20 Minutes

Comme quand j’étais adolescent, j’ai été mis K.-O. à Street Fighter. Il y a près de 25 ans, j’ai découvert le jeu sur arcade puis sur Super Nintendo et déjà mes potes étaient plus forts que moi. Ce jeudi matin, j’ai testé le jeu Ultra Street Fighter IV sur Xbox 360 et ce sur un écran de cinéma avant la soirée organisée par Ludus Events au cinéma Vox, à 19h. Et malgré la défaite, j’ai adoré.

Imaginez, vous êtes dans un fauteuil rouge bien calé avec une manette dans les mains et devant vous s’affiche sur un écran de 40 m2 Ryu, Ken, Blanka, etc. L’image vous saisit, le son aussi. Pour mes retrouvailles avec Street Fighter, 20 ans après ma dernière défaite, je choisis Dhalsim. Ado, j’aimais bien son côté élastique avec ses jambes et ses bras qui s’allongeaient pour coller des pains. Face à moi, Ryu et c’est lui qui me les a collés à coup de Hadouken et de coups de pied circulaire.

>> Teaser Ultra Street Fighter IV.


 

Pris par le combat, scotché à mon siège par l’animation du jeu sur le grand écran et l’ambiance sonore, le revers est facile à digérer. Je remets donc ça avec Sagat contre Honda. Bim, bam, boum, le sumo me met K.-O !

>> Teaser de Street Fighter avec Jean-Claude Van Damme.


Pour ceux qui maîtrisent mieux la manette et les enchaînements de boutons que moi, il reste des places pour la compétition Street Fighter au cinéma Vox, de ce jeudi. Lors de la soirée Watch & Game*, trente-deux joueurs s’affronteront en élimination directe – « lors de la première sur le thème de Mario, les spectateurs applaudissaient à la fin de chaque partie de Mario Kart », raconte Mathieu Bernhardt, l’un des organisateurs – avant de voir ou de revoir le « chef-d’œuvre » Street Fighter avec Jean-Claude Van Damme.

* 12 euros pour la compétition, le film et l’accès à la gaming zone. 8 euros : film, gaming zone et assister à la compétition.