L'Ecomusée et le Bioscope font cause commune à Ungersheim

©2007 20 minutes

— 

Une coopération qui prend forme. Quelques jours après le feu vert à la reprise de l'Ecomusée d'Alsace par la société EcoBioGestion, qui gère le Bioscope, les deux parcs de loisirs ont dévoilé hier la nature de leur union. Situés sur la commune d'Ungersheim (Haut-Rhin) et distants de quelques centaines de mètres, ils entendent constituer un pôle touristique d'envergure en collaborant activement. Principale mesure : une commercialisation conjointe. Les structures ont ainsi décidé de mettre en place un système d'offres combinées. Pour l'achat d'une place dans l'un des deux parcs, les clients pourront bénéficier d'une réduction de 50 % sur le billet d'entrée au deuxième site, à condition de s'y rendre dans les trente jours suivant la première visite. Pour l'Ecomusée d'Alsace, au bord du gouffre financier il y a encore quelques semaines, cette stratégie de complémentarité tombe à point nommé, alors que la saison touristique débute véritablement. « Nous avons attiré 165 000 spectateurs en 2006, nous en attendons au moins autant pour cette année », lâche, encore prudent, Jacques Rumpler, président de l'association de l'Ecomusée d'Alsace.