Football: Sept sans-abri alsaciens vont tenter d'intégrer l'équipe de France

SOCIETE Aix-en-Provence accueille les présélections de l’équipe de France des sans-abri en vue de la Coupe du monde 2015, ce vendredi. Sept Alsaciens y postulent…

Floréal Hernandez

— 

Entraînement de l'équipe de foot des sans-abri de Strasbourg.
Entraînement de l'équipe de foot des sans-abri de Strasbourg. — Capture d'écran du compte Facebook de la Ligue d'Alsace de football.

Habitués à vivre dans la rue, sept Alsaciens ont pris la route, jeudi, pour rejoindre Aix-en-Provence et les présélections de l’équipe de France des sans-abri pour préparer la Coupe du monde 2015, en septembre à Amsterdam. Dans le minibus qui file vers le Sud quatre Strasbourgeois et trois Mulhousiens. C’est Samuel Raveau, qui conduit, lui qui a initié et piloté le projet « Un ballon pour l’insertion » lors de son service civique à la Ligue d’Alsace de football (LAFA) alors qu’il était en même temps bénévole à l’Armée du Salut.

>>> «La Coupe du monde des sans-abri, ce n’est pas juste jouer au foot »

Ainsi tous les mardis matin, une douzaine d’hommes se retrouve au stade de la cité de l’Ill pour taper dans un ballon. « Le principe est de permettre à des personnes en grandes difficultés sociales de se vider la tête via le foot, de tirer les bénéfices physiques de cette activité sportive et de leur redonner des repères », explique Sophie Gervason, agent de développement à la LAFA. En phase test au printemps 2014 à Strasbourg, cette initiative a été pérennisée lors de la saison 2014-2015 et s’est exportée à Mulhouse en avril 2015.

>>> Un Ballon pour l’insertion.

 

Outre une bonne suée crampons au pied et une douche après – tout le matériel est fourni par Décathlon –, les SDF ou personnes hébergées en foyer qui viennent aux séances prennent un petit-déjeuner ensemble et un repas à l’issue de l’entraînement. Un certificat médical étant obligatoire à la pratique sportive, tous les joueurs sont passés devant le médecin. A Strasbourg, deux ont pu ainsi soigner des maux ignorés.

A Aix, les sept Alsaciens vont tenter d’intégrer l’équipe de France pour pousser un peu plus loin leur « ballon pour l’insertion ».