Secrétaire. (Illustration)
Secrétaire. (Illustration) — BACHMANN/SIPA

SOCIETE

Emploi: La femme n'est pas l'égale de l'homme en Alsace

Une étude de l’Insee souligne les différences qui existent entre hommes et femmes sur les salaires, les carrières…

Une étude qui décoiffe les Alsaciennes qui travaillent. L’Institut national de statistique et des études économiques (Insee) vient d’éditer une étude intitulée « Parité, activité, salaires » où la situation des femmes et des hommes en Alsace est abordée via la vie familiale, l’activité et la trajectoire professionnelle ou les salaires… Et la région ne déroge pas à la règle : il vaut mieux être un homme qu’une femme sur le marché du travail.

Les Alsaciennes plus jeunes

La région se démarque de la situation nationale avec une population féminine plus nombreuse entre 20 et 30 ans, « en particulier en raison de l’apport de la population étudiante », explique l’étude de l’Insee, et des Alsaciennes de 35 à 65 ans qui « vivent plus souvent en couple : c’est le cas de 75 % d’entre elles pour 70 % en France métropolitaine ».

Découvrez le Top 5 des métiers exercés par les Alsaciennes.

En 2010, en Alsace, 70 % des femmes de 15 à 64 ans sont présentes sur le marché du travail. « Le taux d’activité des femmes est un vecteur de croissance », annonce Nathalie Loiseau, directrice de l’ENA, où a été dévoilée l’étude. Parmi les femmes actives, 85 % travaillent dans le secteur tertiaire où « nombre des professions ont des horaires atypiques ou flexibles, et le temps partiel y est plus fréquent ».

Les Alsaciennes à temps partiel
30 % des femmes âgées de 25-54 ans en Alsace sont à temps partiel, contre 4 % des hommes. « C’est plus qu’au niveau national », souligne l’étude de l’Insee : 27 % des femmes, 5 % des hommes. « En Alsace, le travail à temps partiel a des conséquences négatives sur le salaire total et sur le niveau de salaire horaire, mais plus pour les femmes que pour les hommes », poursuit l’étude.

Les femmes gagnent moins en Alsace qu’en France
En Alsace, un homme gagne 26 % de plus qu’une femme avec un salaire moyen de 22.300 euros contre 16.500 euros. C’est plus que l’écart national (24 % : 23.100 euros pour les hommes et 17.500 pour les femmes). L’étude de l’Insee explique cet écart de revenus « en grande partie [en raison] du temps partiel […]. Cependant, il subsiste même dans l’emploi à temps complet. »

Ainsi quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle, une femme gagne moins qu’un homme en Alsace.

Salaires des hommes et des femmes en Alsace selon la catégorie socioprofessionnelle. - Capture d’écran Insee Dossier Alsace « Parité, a activité, salaires », mars 2015.


Le salaire horaire d’une femme en Alsace est également de 18,3 % inférieur à celui d’un homme (moyenne nationale 17,1 %). La région est sur le podium de l’inégalité salariale dans ce domaine après l’Ile-de-France et Rhône-Alpes. Une inégalité qui culmine chez les cadres et dans les professions intellectuelles supérieures, où les femmes touchent 20,1 % de moins que les hommes.

L’enquête de l’Insee montre également que les salaires des hommes progressent plus vite que ceux des femmes, quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle.

Les enfants ? Un avantage pour la carrière des hommes
« Les femmes avec enfants ont des progressions de salaires moindres que celles qui n’en ont pas. Chez les hommes, l’effet est inverse », note l’étude de l’Institut national de statistique et des études économiques.

Et les vieux clichés sont bien vivaces en Alsace. Ainsi, le dossier « Parité, activité, salaires » relève que « les hommes vivant en couple avec enfants sont plus responsables et stables, alors que les mères de famille sont vues comme moins disponibles pour leur travail ».