Football: La montée de Karlsruhe devrait ravir les supporters strasbourgeois

SPORT Karlsruhe joue sa montée face à Hambourg en Bundesliga, ce lundi à 19h. Le club du Bade-Wurtemberg aura le soutien des supporters du Racing club de Strasbourg...  

Floréal Hernandez

— 

Un drapeau du Racing club de Strasbourg au milieu des supporters de Karlsruhe lors du match aller du barrage de Bundesliga entre Hambourg et le KSC (1-1), le 28 mai 2015.
Un drapeau du Racing club de Strasbourg au milieu des supporters de Karlsruhe lors du match aller du barrage de Bundesliga entre Hambourg et le KSC (1-1), le 28 mai 2015. — AFP

Les supporters strasbourgeois vont peut-être connaître une montée cette saison. Si le Racing a échoué dans sa tentative de retrouver la Ligue 2 et le monde professionnel en France, Karlsruhe a l’occasion de remonter en Bundesliga. Pour cela, l’équipe du Bade-Wurtemberg doit se défaire de Hambourg lors du barrage retour, à 19h. A l’aller, les deux équipes se sont neutralisées (1-1) dans le Nord de l’Allemagne. Mais pourquoi les Strasbourgeois aiment-ils le KSC ?

Quand les supporters strasbourgeois ont cru à la montée en Ligue 2

Une amitié entre supporters
« Les liens entre Karlsruhe et le Racing datent des années 1970 », raconte Etienne, Ultra Boys strasbourgeois qui sera présent dans les tribunes du Wildparkstadion, ce lundi, avec une vingtaine de supporters du Racing. « Il existe un pont entre les deux kops », explique Etienne. Pour le match face à Colomiers décisif pour la montée en L2 du RCS, une cinquantaine de Karlsruher est venue à la Meinau. Ils étaient accompagnés de 80 supporters du Hertha Berlin. Car les supporters des deux clubs allemands étant amis, « des amitiés se sont faites » entre Strasbourgeois et Berliner, dixit Etienne. Après Racing-Colomiers, les fans des trois clubs ont poursuivi leur week-end foot par un Hoffenheim-Hertha, le samedi, et un Karlsruhe-Munich 1860, le dimanche. Au Wildparkstadion, Etienne retrouve « une ambiance conviviale, une autre façon de vivre le foot ».

Des Strasbourgeois sous le maillot de Karlsruhe
A l’été 1996, Marc Keller quitte le Racing pour Karlsruhe. Il sera rejoint la saison suivante par l’ex-défenseur strasbourgeois David Régis et en janvier 1998 par l’attaquant du Racing David Zitelli. Gérard Hausser, à la fin des années 1960, et l’attaquant allemand Peter Reichert, au début des années 1990, sont également passés par les deux clubs. Aujourd’hui, dans l’effectif du club du KSC, on retrouve un joueur formé au Racing : Gaëtan Krebs. Lancé par Jacky Duguépéroux en Ligue 1 en décembre 2015, le milieu ne totalise que six apparitions chez les pros strasbourgeois dont quatre en Coupe UEFA. Prêté par le RCS à Siegen en 2006-2007, Krebs a goûté à la Bundesliga avec Hanovre pendant deux saisons avant de rejoindre Karlsruhe en 2009. « Ça fait plaisir de voir un joueur du Racing qui réussit sous le maillot du KSC », avoue Etienne.

Le RCS et le KSC, des clubs yo-yo
Facile pour un supporter strasbourgeois de soutenir Karlsruhe. Seuls 90 km séparent les deux villes mais surtout les deux clubs « sont très irréguliers », souligne Etienne. Depuis huit ans, l’UB 90 se rend au Wildparkstadion et « jamais, je n’ai vu Karlsruhe plus de deux ans de suite dans la même division (sourire) ». Sur cette période, le Racing a évolué en L1, L2, National, CFA et CFA 2 connaissant deux relégations, une liquidation judiciaire, deux montées, un repêchage administratif et trois échecs pour monter lors d’une dernière journée de championnat ! Là, le KSC joue sa montée en Bundesliga après avoir retrouvé la 2.Bundesliga l’été dernier. Au club du Bade-Wurtemberg de ne pas suivre l’exemple de son cousin alsacien.