Handball: L'ESSAHB veut se faire un nom à Strasbourg

SPORT L'ESSAHB jouera l'an prochain une partie de ses matchs à Strasbourg et envisage de modifier son nom...

Floréal Hernandez

— 

Strasbourg, le 27 mai 2015 - Cédric Bald, nouveau président de l'ESSAHB, dans le gymnase de la Rotonde où le club de hand de Strasbourg-Schiltigheim jouera lors de la saison 2015-2016.
Strasbourg, le 27 mai 2015 - Cédric Bald, nouveau président de l'ESSAHB, dans le gymnase de la Rotonde où le club de hand de Strasbourg-Schiltigheim jouera lors de la saison 2015-2016. — Floreal Hernandez

Trop souvent, Cédric Bald, le nouveau président de l’ESSAHB, entend : « Vous êtes le club de Schiltigheim. » Avec pédagogie, le jeune dirigeant (39 ans) explique que « l’ESSAHB, c’est le club de Strasbourg (il insiste) et de Schiltigheim (il réinsiste) ». Et ce sera encore plus vrai la saison prochaine où l’équipe jouera au gymnase des Malteries à Schilick et dans celui de la Rotonde à Strasbourg.

Bientôt le club de l'Eurométropole?

Son nom, l’ESSAHB devrait le modifier au mois de juin. Pas question d’enlever une lettre. « On a acquis une visibilité, souligne Cédric Bald. Le match de Coupe de France face au PSG y a contribué. » Cette rencontre était intervenue une semaine après le sacre mondial de l’équipe de France au Qatar et c’était la première réapparition sportive de Thierry Omeyer et des Bleus du club parisien.

Rentrée gagnante du PSG chez Thierry Omeyer.

Non, l’ESSAHB envisage de troquer le E de « Entente » pour « Eurométropole ». C’est déjà acté sur sa page Facebook mais pas encore dans les faits. « Ça devrait l’être au mois de juin. Depuis le 1er juillet 2014, nous ne sommes plus une entente car il y a eu fusion du HBC Schiltigheim et de l’ASL Robertsau, explique le président du club. Mettre Eurométropole doit nous permettre de grandir. » Et d’obtenir des subsides de celle-ci ? « Je ne spécule pas dessus », répond ce président aux quelque 500 licenciés et 27 équipes.

En Pro D2 ou en Nationale 1 en 2015-2016

L’ESSAHB aura deux salles en 2015-2016 mais pour évoluer dans quelle division? Normalement en Nationale 1 après sa relégation mais un repêchage administratif en Pro D2 n’est pas à exclure. « L’ambition est de nous pérenniser en Pro D2. S’il y la possibilité d’être repêché, on déposera un dossier. Après, ça dépendra aussi de nos partenaires et des collectivités », reconnaît ce patron d’une entreprise de communication et de marketing. S'il n'y a pas de repêchage, Bruno Boesch et ses joueurs auront l’objectif de reprendre l’ascenseur vers la Pro D2 immédiatement.