Chez France Telecom, les salariés sonnent le tocsin du « ras-le-bol »

©2007 20 minutes

— 

Un millier de salariés de France Telecom selon les organisateurs, quatre cents selon la police, ont manifesté hier à Strasbourg. Un défilé organisé dans le cadre d'un mouvement de grève national, lancé par l'intersyndicale CFDT-CFTC-CFE-CGC-CGT-FO-SUD alors que se tient depuis mercredi un comité d'établissement (CE).

« Nous en avons vraiment ras-le-bol des restructurations, tempêtait hier Jean-Luc Winterhalter, délégué syndical CGT de la direction territoriale de France Telecom. La direction nous change continuellement de poste, et tout cela sans réelle formation, ce qui participe à la dégradation de nos conditions de travail et du service que nous rendons aux clients. »

Après un rassemblement en fin de matinée devant leur siège, les salariés se sont invités au CE. Ils se sont ensuite rendus à la préfecture, où une délégation a été reçue. Orange, la maison mère de France Telecom, a annoncé 22 000 suppressions d'emplois en trois ans dans l'ensemble du groupe de télécommunications.