VIDEO. Alsace: La choucroute, le plat qui cache la gastronomie alsacienne

GASTRONOMIE La région Alsace met en valeur ses produits agricoles et transformés avec «Savourez l'Alsace»...

Floréal Hernandez

— 

Feuilles de chou dans une cuisine d'un restaurant alsacien. (Illustration)
Feuilles de chou dans une cuisine d'un restaurant alsacien. (Illustration) — G. VARELA /20 MINUTES

La région Alsace passe à table. La marque Alsace se diversifie et met en valeur ses produits du terroir et les produits transformés dans la région avec « Savourez l’Alsace », déclinée également sous forme d'application. Terre de gastronomie avec notamment ses nombreux restaurants étoilés, l’Alsace est toutefois immédiatement « identifiée à la choucroute », reconnaît le président de la région Philippe Richert. S’il apprécie ce plat « avec pas trop de chou », l’élu est plus friand de quenelles, « un plat à la fois léger et goûteux, traditionnel et en même temps contemporain ».

Pâtes aux œufs, asperges

Icône de la gastronomie alsacienne, la choucroute n’est pas citée par les Alsaciens comme plat qu’ils conseilleraient. Aurélie, active trentenaire, recommande les pommes et les asperges d’Alsace, produits phares de l’agriculture régionale. « Dernièrement, j’ai mangé une terrine d’asperges. Une première pour moi, c’était juste excellent. »

Arrivé en Alsace depuis une dizaine d’années, Laurent se délecte aussi des asperges avec une sauce au Melfor, un autre produit régional, découvert grâce à des voisins. Les pâtes aux œufs trouvent grâce au palet de Vincent. « Ça change des pâtes italiennes », avoue cet habitué des bières belges qui les a délaissé en Alsace pour la Meteor.

José Cobos sert des flammekueche dans les Alpes-Maritimes

Pour des plats plus consistants, Françoise, native d’Aix-en-Provence mais dans la région depuis 20 ans, conseille les grumbeerekiechle, connues aussi sous le nom de galettes de pommes de terre, ou le bibeleskas, un fromage aillé, poivré et avec de la ciboulette qui accompagne les pommes de terre sautées. « On n’est pas dans la légèreté, reconnaît Françoise. Mais avec le froid, ça se digère bien. » La digestion peut être un peu plus longue si l’on se jette sur un cervelas grillé avec pommes de terre sautées, le tout gratiné au munster que Thomas préconise de goûter.

>>> Recette de grumbeerekiechle.

La gastronomie alsacienne s’exporte. Parti depuis plus de vingt ans de Strasbourg, José Cobos n’a pas coupé le lien qui le rattache à l’Alsace. Propriétaire d’une plage privée dans les Alpes-Maritimes, l’ancien footballeur professionnel a mis sur la carte de son restaurant une flammekueche. « La vraie, l’originale », annonce-t-il. Celle avec lardons, oignons et crème fraîche.