VIDEO. Football: Les cinq matchs clés du Racing avant sa finale contre Colomiers

SPORT Vendredi, le Racing a l’opportunité de monter en Ligue 2. Retour sur les cinq matchs clés de sa saison avant sa finale face à Colomiers…

Floréal Hernandez

— 

Le tifo «Cathédrale» du kop lors du derby Strasbourg-SR Colmar (3-1), le 13 février 2015.
Le tifo «Cathédrale» du kop lors du derby Strasbourg-SR Colmar (3-1), le 13 février 2015. — G. Varela / 20 Minutes

Le Racing jouera « une grande finale à la Meinau », vendredi face à Colomiers, dixit Jacky Duguépéroux. Toutefois, un succès ne lui assurera pas de monter en Ligue 2. L’opportunité de retrouver le monde pro, les Strasbourgeois sont allés la chercher avec abnégation après une saison de hauts – série de six victoires avant Colomiers – et de bas (trois défaites d’affilée à l’automne, une défaite et trois nuls avant et après la trêve). Retour sur les cinq matchs clés du Racing avant le match qui peut lui ouvrir les portes de la L2.

Red Star-Racing 1-2, le 7 novembre 2014.
Si les Strasbourgeois passent deux tours en Coupe de France, ils connaissent trois défaites en National : au Poiré-sur-Vie, à Chambly et contre Avranches. Un sentiment d’injustice pointe après un penalty sévère et une double expulsion à Chambly puis un but refusé à la dernière minute contre Avranches. Le déplacement au Red Star s’annonce difficile et un vrai test chez une équipe invaincue à domicile. En Seine-Saint-Denis, les buts de Salmier et de Bahoken couronnent une prestation collective aboutie même si en fin de match les Strasbourgeois tremblent. « Ça fait plaisir de mettre fin à la série de trois défaites, reconnaît Alassane N'Diaye dans les Dernières nouvelles d’Alsace. Il fallait faire quelque chose. C’est un vrai soulagement. Maintenant, on sait qu’on a les capacités de faire ce type de gros match. » Ils les répéteront à l’envie face aux équipes de tête.

>>> Le résumé de Red Star-Racing.


Epinal-Racing 2-2, le 16 janvier 2015.
Chez le dernier, les Strasbourgeois déroulent et pour son premier match avec le Racing, Jérémy Blayac marque. L’attaquant dont a besoin le club pour se mêler à la lutte pour la montée en Ligue 2 a été trouvé. Si l’attaque va, la défense tique. Alors que le RCS mène 2-0 à 5 minutes de la fin, le voilà qui se fait rejoindre. Les supporters strasbourgeois disent leur spleen sur les réseaux sociaux et craignent que ces deux points gâchés plombent les ambitions du club pour remonter.

>>> Quand le Racing joue aux montagnes russes avec les émotions de ses supporters.

Racing-Paris FC 2-1, le 30 janvier 2015.
Comme avant son déplacement au Red Star, le Racing est dans le creux avec une défaite et trois nuls, le dernier en date concédé à Epinal, avant de recevoir le PFC, leader du National. Blayac se met encore en évidence avec un doublé, sur l’un des deux buts, le centre vient de Mickaël Chrétien tout juste arrivé et qui désormais verrouille totalement le couloir droit. Ce match est le départ de la série actuelle de huit victoires à domicile.

Racing-SR Colmar (3-1), le 13 février 2015.
Pour le derby, la Meinau affiche guichets fermés, l’ambiance est digne des grands soirs du club. Jacky Duguépéroux cite les victoires contre Metz en demi-finale de Coupe de France 1995 ou contre le Nantes invincible de Ouédec, Loko et Pedros toujours en 1993. La presse nationale redécouvre qu’il y a du foot dans la capitale alsacienne et Téléfoot prend le TGV pour faire un long reportage sur le match. Au cours de celui-ci, Dimitri Liénard se joue du portier colmarien sur un coup franc et s’empare du micro en fin de match pour communier avec le kop. La Meinau vibre, chante et rêve de plus en plus fort à un retour en Ligue 2.

>>> Reportage de Téléfoot sur le derby Racing-SR Colmar.


Avranches-Racing 2-1, le 3 avril 2015.
C’est la dernière défaite strasbourgeoise en National. Face à un prétendant à la montée, le Racing s’incline mais en plus concède des points sur le trio de tête car le Paris FC et Bourg-Péronnas ont gagné et le Red Star a pris un point. Strasbourg est relégué à six points du troisième Bourg qui compte également le point average. Pour espérer retrouver la Ligue 2, le Racing n’a plus le droit à l’erreur sur ses sept derniers matchs. Jacky Duguépéroux garde une « totale confiance en son groupe » pour jouer la montée en L2. Pour cela, il va falloir tout gagner et retrouver de la hargne, de la combativité. Le contrat est en grande partie relevé avec six victoires, reste maintenant à battre Cololmiers et espérer un faux pas soit du PFC soit de Bourg-Péronnas, ce vendredi, pour retrouver le monde professionnel cinq ans après l’avoir quitté à Châteauroux.