Alsace: François Hollande au Struthof dimanche, pour la mémoire et l'avenir de l'Europe

HISTOIRE François Hollande et de nombreux représentants européens se rendront au Struthof dimanche...

Gilles Varela

— 

Natzwiller-Struthof le 24 06 2012. Commémoration au camp de concentration du Struthof.
Natzwiller-Struthof le 24 06 2012. Commémoration au camp de concentration du Struthof. — G. VARELA /20 MINUTES

François Hollande sera le premier président à pénétrer dans la chambre à gaz du camp du Struthof, la seule chambre à gaz nazie installée sur le sol français. Un signe fort pour lequel il sera accompagné notamment du président du Parlement européen, Martin Schulz.

Le président français y posera deux plaques commémoratives. La première en mémoire des 86 Juifs tués pour des expériences nazies dans la chambre à gaz (remplaçant l'ancienne plaque vieillissante) et une deuxième en mémoire des quatre Tziganes disparus dans les mêmes conditions.

Une dimension européenne

Le président de la République se rendra ensuite au Centre européen du résistant déporté où il accueillera le secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjorn Jagland, le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk et la Première ministre de Lettonie, Laimdota Straujuma. Car l'événement, par la présence de nombreux représentants européens, portera selon l'entourage du chef de l'Etat, sur la forte dimension européenne «d'unité retrouvée de l’Europe dans un lieu qui est le symbole de la répression et la déportation de la résistance européenne, mais aussi une célébration des valeurs européennes plus que jamais nécessaire et d'actualité». Il rappelera également les valeurs fondamentales qui ont porté la création des institutions européennes, représentées par le Conseil de l’Europe, première institution née de l’après-guerre.

Après une visite des baraquements, le Président devrait se rendre à la fosse aux cendres où une minute de silence sera observée et des roses blanches déposées par les descendants des déportés.