Alsace: Face à un détenu qui jette ses excréments, les matons enfilent des combinaisons jetables

PRISON Le détenu qualifié «d'ingérable» continue de jeter ses excréments dans sa nouvelle prison à Mulhouse selon un syndicat pénitentiaire, qui alerte son administration...

Floréal Hernandez

— 

Un agent de l'administration pénitentiaire à la maison d'arrêt de Strasbourg, à l'Elsau. (Illustration).
Un agent de l'administration pénitentiaire à la maison d'arrêt de Strasbourg, à l'Elsau. (Illustration). — G. Varela / 20 Minutes

Les surveillants de prison ne peuvent plus sentir ce détenu. Qualifié «d'ingérable», l'homme d'une quarantaine d'années et souffrant de troubles psychiatriques continuerait à jeter ses excréments sur les matons, selon un communiqué d'un syndicat. Il a été transféré récemment de la maison centrale d'Ensisheim à la maison d'arrêt de Mulhouse.

>>> A Ensisheim, les gardiens répandent de la litière dans la cellule d'un détenu.

Placé en quartier disciplinaire, l'homme oblige les agents à «revêtir des combinaisons jetables à chaque intervention au contact du détenu, explique l'union régionale du syndicat UFAP/UNSA Justice dans un communiqué. L'odeur est insoutenable jusqu'en détention “classique”.»

88 prisons depuis 1997

Selon le syndicat majoritaire avant son transfert à la maison d'arrêt de Mulhouse, «le détenu aurait séjourné dans 87 prisons depuis 1997, transféré à chaque fois au bout de quelques mois vers une autre prison pour les mêmes motifs». Là, l'UFAP/UNSA Justice annonce que «l'administration pénitentiaire [...] a prévu un séjour de cet individu sur Mulhouse d'environ un mois, balayant les problèmes sanitaires que cela pose d'un revers.»

Le syndicat annonce qu'il va «saisir les autorités sanitaires et l'inspection du travail».