Tennis: Le Top 50 va donner le tempo aux Internationaux de Strasbourg

SPORT Du 15 au 23 mai, 14 joueuses du Top 50 de la WTA seront présentes sur les courts des Internationaux de Strasbourg...

Floréal Hernandez

— 

Alizé Cornet toute contente de revenir aux Internationaux de Strasbourg en 2015. (Archives)
Alizé Cornet toute contente de revenir aux Internationaux de Strasbourg en 2015. (Archives) — G.VARELA / 20MINUTES

«Les Internationaux de Strasbourg poursuivent leur ascension», lance Denis Naegelen, le directeur du tournoi satisfait du plateau qu'il va proposer lors des IS 2015, du 15 au 23 mai. Au pied du Parlement européen, 14 joueuses du Top 50 vont fouler les courts ocres strasbourgeois. «L'an dernier, nous en avions 9. La moyenne pour les tournois de cette catégorie [250.000 dollars de dotation] est 6», rappelle et souligne Denis Naegelen.

Roland-Garros, meilleur atout des IS

Parmi les têtes d'affiche du tournoi, on trouve la n°1 française Alizé Cornet, 24e joueuse mondiale. La Niçoise est une habituée des lieux, elle a même remporté le tournoi en 2012. Ce n'est pas la joueuse mieux classée: l'Américaine Madison Keys, 20e et demi-finaliste de l'Open d'Australie, et la Chinoise Shuai Peng, 21e, la devancent.

>>> Pour Madison Keys, on ne coupe pas les cheveux en quatre!


Onze joueuses classées entre la 30e et la 50e places sont également engagées notamment l'Américaine Sloane Stephens (40e et ex-n°11 mondiale), l'inoxydable slovaque Daniela Hantuchova (48e et ex-n°5 en 2003) ou l'Estonienne Kaia Kanepi (50e et double quart de finaliste à Roland-Garros). «Le plateau est dense», se réjouit Denis Naegelen.

L'atout pour attirer ces joueuses à Strasbourg? «Mon charme, sourit le propriétaire du tournoi. Mais aussi le positionnement du tournoi comme la meilleure préparation à Roland-Garros avec le même sable, les mêmes entreprises qui préparent les cours, les mêmes balles.»

Absence de Caroline Garcia

Mené par Alizé Cornet, le contingent français s'appuie aussi sur Kristina Mladenovic (56e et n°3 française), Pauline Parmentier (82e) et Océane Dodin (136e). Ces deux dernières ne sont pas sûres d'entrée directement dans le tableau final. Mais Denis Naegelen se réserve le droit d'utiliser deux de ses quatre wild cards pour elles.

La Française qui manque aux IS: Caroline Garcia. «Pour l'instant, elle a décidé de ne pas jouer la semaine avant Roland-Garros. Il y a un progrès par rapport à l'année dernière où elle était à Nuremberg (sourire). Je comprends ce choix, elle a de très grande ambition pour Roland-Garros. Si jamais ses résultats ne sont pas ceux qu'elle attend sur les premiers tournois sur terre battue, on se réserve la possibilité de lui donner une wild card