Alsace: Le vin bio s'enracine

VITICULTURE En Alsace, plus de 14% des surfaces du vignoble sont engagées en agriculture biologique. Les acteurs du secteur organisent une rencontre avec le grand public le 1er mai...  

Alexia Ighirri

— 

Dans les vignes alsaciennes (Illustration)
Dans les vignes alsaciennes (Illustration) — G. VARELA / 20 MINUTES

La réputation de l'Alsace et de ses vins n'est plus à faire. Et celle de ses vins bio se construit au fil des ans, parallèlement au développement du secteur. Actuellement, la viticulture biologique alsacienne compte 14,2% de surfaces du vignoble engagées en agriculture bio.

Soulignant que ce pourcentage est nettement supérieur à celui concernant les grands crus, Martine Becker du domaine Becker à Zellenberg et vice-présidente à l'Organisation professionnelle de l'agriculture biologique en Alsace (Opaba) assure qu'il permet à l'Alsace «d'être la première région de production AOC en vin bio».

Si ce pourcentage de surfaces est en constante augmentation ces dernières années, il devra doubler d'ici à 2020 selon l'objectif affiché dans un plan Etat-région-agence de l'eau.

Les jeunes s'en préoccupent

Autre proportion en hausse: le nombre de viticulteurs bio. Ils sont 281 en Alsace aujourd'hui, environ cinq fois plus qu'il y a une dizaine d'années. Une tendance due, sans doute, à la volonté de retrouver des méthodes «ancestrales», dixit Martine Becker.

La vice-présidente de l'Opaba constate aussi que les jeunes y sont plus sensibilisés durant leur formation: «Les professeurs sont relativement plus favorables au bio. Et entre 15 et 18 ans, les jeunes se préoccupent de leur avenir».

Les futurs viticulteurs peuvent aussi s'appuyer sur l'expérience des anciens. «Il y a du bio dans quasiment tous les villages de la Route des Vins. Les jeunes voient que ça fonctionne, ils ont le recul. Et ils se posent la question lors de la phase de reprise de l'activité de leurs parents», estime Jean-Jacques Muller du domaine Muller à Traenheim.

>> A lire aussi: Le vin bio a-t-il un goût spécial?

Les acteurs du secteur et le grand public ont rendez-vous au «12e rendez-vous avec les vignerons bios d'Alsace», organisé le 1er mai au château de Kientzheim (Haut-Rhin), de 11h à 18h (entrée: 5 euros). Avec au menu, des dégustations libres et commentées ponctuées par des ateliers, une balade dans les vignes ou encore un dîner bio gastronomique (réservations sur www.opaba.org).