Basket: Strasbourg en finale de la Coupe de France

SPORT Victorieux de Dijon (60-50), mardi, les Strasbourgeois accèdent à la finale de la Coupe de France...

Floréal Hernandez

— 

Et une autre finale pour Vincent Collet et la SIG. Après celle de la Leaders Cup, celle de Coupe de France après le succès en demi-finale contre Dijon. (Archives)
Et une autre finale pour Vincent Collet et la SIG. Après celle de la Leaders Cup, celle de Coupe de France après le succès en demi-finale contre Dijon. (Archives) — G. Varela / 20 Minutes

La SIG jouera une deuxième finale en 2015! Mardi, le club strasbourgeois s'est qualifié pour la finale de la Coupe de France en venant à bout de Dijon (60-50). Vincent Collet et ses joueurs sont en course pour le triplé après leur succès en Leaders Cup, en février, leur place de leader en Pro A et cette place en finale de Coupe de France.

«On a joué comme des poulets sans tête»

Mais la victoire strasbourgeoise n'a pas été aisée. Le premier quart-temps de la SIG a été pénible avec Dijon qui interdisait l'entrée dans sa raquette (6-15). Les dix minutes suivantes, les Strasbourgeois ont suivi Antoine Diot (6 points) pour recoller aux Bourguignons (24-29). «On a joué comme des poulets sans tête pendant un certain nombre de minutes», image Vincent Collet. Le coach bas-rhinois a par contre apprécié la défense de la SIG «très dure, ce qui nous a permis de rester au contact».

>>> L'Equipe avait annoncé la qualification de la SIG avec quatre jours d'avance.

Après Antoine Diot, c'est Jérémy Leloup (8 points) qui a  été le chef de meute de la SIG avant que Traoré n'assomme Dijon avec 6 points d'affilée (47-38). Bon prince, le pivot laissait les Bourguignons espérés en ratant ses trois lancers francs. «En deuxième mi-temps, on bougeait tous au même moment. Ce qui m'a permis de me libérer et d'être trouvé en poste haut», explique Ali Traoré.

>>> Le troisième quart-temps de la SIG a été générateur d'émotions.

Dans le quatrième quart-temps, la SIG poussée par son public a gardé la main sur le match. Tour à tour, Diot, Leloup ou Traoré ont fait gonfler le score. Les Bourguignons ont, eux, perdu leur porte-voix Steven Gray. Auteur de 14 points en première période, l'arrière américain n'a presque plu rien rentré ensuite (deux points).

En finale à la Halle Carpentier à Paris, le 3 mai, Strasbourg affrontera l'équipe surprise du Portel, 9e de Pro B et tombeuse de quatre clubs de Pro A (Limoges, Asvel, Le Havre, Le Mans). «Le trophée est loin d'être gagné, annonce Vincent Collet. On va assumer notre rôle de favori mais on va prendre cette finale très au sérieux.»

>>> Ali Traoré compte sur les fans de la SIG.