Alsace: La pétition «Alsace retrouve ta voix» poursuit son tour de chant

REFORME TERRITORIALE La collecte des signatures pour la pétition «Alsace retrouve ta voix» contre la fusion de l'Alsace avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne est prolongée jusqu'au 26 mai..

Floreal Hernandez
— 
Des candidats Unser Land aux départementales font signer la pétition «Alsace retrouve ta voix» sur un marché de Strasbourg, en mars 2015. (Archives)
Des candidats Unser Land aux départementales font signer la pétition «Alsace retrouve ta voix» sur un marché de Strasbourg, en mars 2015. (Archives) — G. Varela / 20 Minutes

Les opposants à la réforme territoriale de la Fédération démocratique alsacienne (FDA) continuent leur chasse à la signature. Lancée mi-février, la pétition «Alsace retrouve ta voix» est un succès, annonce la FDA dans un communiqué: «Les Alsaciens ont répondu en masse et continuent toujours et encore à envoyer des pétitions, nécessitant une structure de comptage et de tri inattendu.»

127.000 signatures pour demander un référendum local

De fait alors que la collecte de paraphes devait se terminer le 31 mars, celle-ci est reportée au 26 mai. Jour où la FDA remettra l'ensemble des signatures «aux rapporteurs du Congrès sur la démocratie locale et régionale en France du Conseil de l’Europe dans le cadre de la mission de suivi de l’application de la Charte européenne de l’Autonomie locale en France qui aura lieu du 26 au 29 mai 2015.»

La Fédération démocratique alsacienne regroupe de nombreux collectifs nés de l'opposition à la réforme territoriale: le parti autonomiste Unser Land, les Bonnets rouges frontaliers, les Alsaciennes unies, Elsass Land, etc. Ceux-ci se présentent comme des partisans d'une «protection sociale, économique, culturelle et géographique de l'Alsace» et pour obtenir l'organisation d'un référendum local avant le mois de juin, tentent de recueillir les signatures d'au moins 10% des électeurs alsaciens, soit 127.000 signataires. Leur but: modifier la réforme territoriale et sortir l'Alsace de la grande région Est formée avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne.

Un rendez-vous demandé à Philippe Richert

Au bout de 15 jours de collecte, la FDA affirmait la collecte de plus de 20.000 signatures dont celles de plusieurs élus: Charles Buttner, aujourd'hui ex-président du Conseil général du Haut-Rhin, les députés UMP du Haut-Rhin Laurent Furst et Jean-Louis Christ ou le maire UMP de Sélestat Marcel Bauer.

La FDA a sollicité un entretien avec Philippe Richert, président du conseil régional, pour la semaine prochaine «pour l’aviser du résultat de cette pétition, explique le communiqué. Il devra statuer sur l’organisation de la consultation demandée.»