Strasbourg: Un radar en plein centre ville pour protéger une nouvelle zone 30

SÉCURITÉ ROUTIÈRE Un radar pédagogique va être installé dans le secteur du quai Finkwiller, à proximité des écoles et des dessertes de bus...

Gilles Varela

— 

La nouvelle zone 30, quai Finkwiller, le 30 mars 2015
La nouvelle zone 30, quai Finkwiller, le 30 mars 2015 — G. Varela / 20 Minutes.fr

Un radar «pédagogique» en plein centre-ville va être installé dans la rue et le quai Finkwiller cet après-midi.

«Une zone dangereuse»

«C'est très bien assure Damien , papa de trois enfants scolarisés à Lucie Berger, une école proche du secteur. Et ce n'est pas suffisant car la zone dangereuse est longue. Il faudrait que le revêtement de la route ressemble à une zone piétonne. Je passe souvent là en voiture, ça sera un peu gênant mais il y a trop d'enfants et trop de circulation dans cette zone. Mais je ne pense pas qu'un radar pédagogique va vraiment changer les choses. Il faut que toute cette zone soit vraiment identifiée comme telle.»

Décidé en concertation avec les écoles, les commerçants et les usagers du secteur assure la ville, la nouvelle zone s'étendra de la place Henri-Dunant au Pont Saint Thomas.

«Encore une zone 30»

«C'est encore une zone 30 en ville regrette Lucas, chauffeur livreur. Elles se généralisent on ne peut plus bosser. Mais c'est vrai qu'ici c'est dangereux. Il y a plein de choses pour distraire l'attention, comme les manœuvres de la caserne des pompiers, les arrêts de bus, les bus scolaires, les rentrées de classes, les terrasses des cafés...faut faire vraiment gaffe. Mais moi je fais attention, je n’ai pas besoin de radar et il faut bien que je travaille.»

«Il faut protéger cette zone»

Et si la mesure n'emballe pas tous les usagers de la route, il n'empêche que bon nombre de parents ayant leurs enfants scolarisés au groupe scolaire Finkwiller ou Lucie Berger se félicite d'une telle mesure. «C'est chaque soir une véritable angoisse quand je ne peux pas aller chercher mon fils à 4h. Il y a tellement de feux rouges, de passages piétons, de trottoirs exigus que c'est difficile de laisser un enfant rentrer seul. C'est un gros axe de circulation, il faut protéger cette zone davantage encore» explique une maman.

Le radar «pédagogique» sera installé ce mardi après midi en présence du maire Roland Ries et la zone 30 sera effective dès le 1er avril.