VIDEO. Football: Le Racing va monter en Ligue 2? «Je ne joue pas au loto sportif»

SPORT Le Racing club de Strasbourg a battu Chambly (2-0) en National, vendredi...

Floréal Hernandez

— 

La joie de Dimitri Liénard. (Archives)
La joie de Dimitri Liénard. (Archives) — G. Varela / 20 Minutes

Grâce à sa victoire sur Chambly (2-0), le Racing a fait une bonne opération en National, vendredi. Jacky Duguépéroux feignait de l'ignorer après le match:«Je n'ai pas vu les résultats.» Les voilà: Bourg-Péronnas-Dunkerque 1-1 et Paris FC-Luçon 2-2. Deux nuls qui permettent au Racing de revenir à 3 points des Bressans (3es) et quatre du PFC (2e). «C'est bien si c'est comme ça, avoue le coach bas-rhinois. Mais tout peut-être remis en cause la semaine prochaine.»

>>> Lui, il se prononce.

Côté Chambly, son entraîneur Bruno Luzi n'était pas forcément plus loquace sur les chances du Racing de monter en L2 après ce petit rapprochement du podium. «Je ne joue pas au loto sportif. C'est déjà assez difficile d'être entraîneur alors joueur... Mais c'est une très belle équipe. De là, à savoir s'ils vont aller au bout? Je laisse ça au pronostiqueur.»

>>> Revivez Strasbourg-Chambly (2-0) en live comme-à-la-maison.

Magistral coup franc de Liénard

Une belle équipe, certes, mais qui a sacrément souffert en première période. «Ça a été difficile», reconnaît Mayoro N'Doye, auteur d'une frappe sur le poteau (27e). «On a très mal commencé, peste son coach. On a la chance de marquer un super coup franc.» Et ce, par Dimitri Liénard: «Les coups de pied arrêtés font partie de mon bagage. Je dois soit trouver la faille, soit donner des balles de but», estime le milieu offensif, auteur de son deuxième but sur coup franc après celui contre les SR Colmar (3-1).

>>> Liénard encore comparé à Zitelli.

 

>>> Les coups francs de Liénard contre les SR Colmar et Chambly.

 

Ça, c'est le côté positif car les Strasbourgeois ont été bougés par Chambly, la défense a souvent été prise à défaut et Alexandre Oukidja a dû réaliser une superbe parade face à Rodrigo (34e). «Certains joueurs ont été en dessous de leur niveau, juge Jacky Duguépéroux. On était battus dans les duels, en retard sur les ballons.» Et le club de l'Oise a eu des occasions. «En avoir c'est bien, même mon chien en a, mais faut les convertir en buts», se désole Bruno Luzi.

>>> Le résumé de Racing-Chambly (2-0).

Les Strasbourgeois ont beau avoir gâché en seconde période, ils se sont mis à l'abri grâce à Jérémy Blayac qui s'y est pris à trois fois pour inscrire son quatrième but pour le Racing (52e). «On a fait le boulot, constate Dimitri Liénard. On est dans les objectifs, on reste à portée de fusil.» Du podium, vous l'aurez compris. Pour savoir si le Racing peut se retrouver dessus, on attendra le prochain résultat car les deux entraîneurs, eux, ne se prononcent pas.