Strasbourg: Pourquoi les «Parcours du cœur» ont davantage d'écho dans la capitale alsacienne

SANTE La Fédération française de cardiologie organise des «Parcours du coeur» partout en France ce week-end. A Strasbourg, cette manifestation se déroule dimanche...

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg le 13 janvier 2015. Dispositif "Sport santé sur ordonnance".
Strasbourg le 13 janvier 2015. Dispositif "Sport santé sur ordonnance". — G. Varela \ 20 Minutes

Ce week-end, la Fédération française de cardiologie intensifie sa lutte contre les maladies cardiovasculaires en organisant ses «Parcours du cœur» partout en France. Cette manifestation, qui vise à sensibiliser le grand public sur les facteurs de risques (obésité, diabète, hypertension, tabac, etc.), trouve un écho encore plus fort à Strasbourg où elle est organisée pour la 4e fois.

«C'est un des parcours les mieux accompagnés de France, se félicite le Dr Patrick Ohlmann, président de la Fédération Alsacienne de cardiologie. Il y a un vrai dynamisme politique».

Le sport comme médicament.
Strasbourg a été précurseur dans le dispositif «Sport santé sur ordonnance», qui vise à prescrire aux patients une activité physique dans le cadre de leur traitement. Lancé il y a trois ans, le dispositif fait ses preuves et a surtout fait des émules dans d'autres villes. Dans le but de créer un réseau européen, Strasbourg accueillera d'ailleurs les premières Assises européennes de «Sport santé sur ordonnance» le 14 et 15 octobre 2015.

Pour lutter contre l'obésité infantile, la ville a aussi lancé «Preccoss», un programme qui accompagne auprès d'infirmières, de diététiciennes, de psychologues, près de 100 enfants en surpoids et obèses de trois quartiers prioritaires. Face à la demande, ce dispositif devrait être étendu.

Zéro tabac.
Alexandre Feltz est heureux de souligner que Strasbourg anticipe la loi de santé publique qui comprend le passage aux paquets de cigarettes neutres ou encore l'interdiction de fumer en voiture en présence d'enfants.

«A Strasbourg, nous avons actuellement trois aires de jeux pour enfants sans tabac. Le 30 mai, cela sera généralisé à la totalité des aires, clôturées ou non comme le Heiritz», indique-t-il. Soit une centaine de sites.

Focus sur la nutrition.
Pour cette 4e édition, le «Parcours du cœur» strasbourgeois a comme marraine Céline Distel-Bonnet, championne d'athlétisme, par ailleurs diététicienne. «Pour accompagner au mieux, il faut avoir des messages clairs, affirme-t-elle. En perdant 5% de son poids, ce qui n'est pas énorme, on diminue les risques de complications.»

Cette année, Strasbourg s'est aussi associée avec le magasin «La Nouvelle Douane» pour promouvoir les circuits courts. Des cours de cuisine seront proposés au public, tout comme un atelier dégustation autour de l'eau de Strasbourg: «C'est une eau de bonne qualité, accessible à tous. Si les gens la buvaient plutôt que d'autres boissons, il y aurait déjà une réduction du nombre d'infarctus», martèle Alexandre Feltz.

«Parcours du cœur» à Strasbourg, dimanche 29 mars de 11h à 18h, place Kléber. Au programme: stands d'informations, animations autour de la nutrition et sportives. Nouveauté de cette 4e édition: un parcours alliant santé et culture, à pied ou vélo, est proposé autour des monuments de la ville.

Liste des villes françaises participant à la manifestation sur le site Internet de la Fédération française de la cardiologie.