Théâtre: Les trois C de Stanislas Nordey pour le TNS

CULTURE Le directeur du Théâtre national de Strasbourg, Stanislas Nordey, a présenté, mardi, son ambitieux projet pour l'institution...

Floréal Hernandez
— 
Stanislas Nordey, directeur du Théâtre national de Strasbourg, présente son projet pour l'institution le 24 mars 2015 à Strasbourg.
Stanislas Nordey, directeur du Théâtre national de Strasbourg, présente son projet pour l'institution le 24 mars 2015 à Strasbourg. — G. Varela / 20 Minutes

Derrière une table, Stanislas Nordey est seul sur la scène de la salle Hubert Gignoux du Théâtre national de Strasbourg. L'acteur ne déclame pas un monologue, c'est le directeur du TNS qui parle et qui présente son projet pour l'institution. Celui-ci se veut collectif, créatif et contemporain.

Un collectif
Pour les cinq prochaines années, Stanislas Nordey va associer 10 acteurs, 6 auteurs et 6 metteurs en scène au TNS (voir encadré). «Il faut créer des fidélités», estime le directeur du TNS. Non seulement pour le public mais aussi pour sécuriser le parcours des artistes.

Les metteurs en scène, «qui ont tous croisé mon chemin à un moment ou à un autre», annonce Stanislas Nordey, accompagneront la vie du théâtre et de son école avec trois créations et trois interventions à l'école. Aux 10 acteurs, Stanislas Nordey leur a proposé de venir cinq à huit fois sur les cinq prochaines années en étant force de proposition sur les pièces à monter, les metteurs en scène, les acteurs.

Les six auteurs sélectionnés verront leurs œuvres produites sur les scènes du TNS et des textes pourront leur être commandés. Tous ces artistes seront impliqués dans la vie du théâtre et de son école via un comité de lecture, des lectures publiques, la création de «petites formes itinérantes» pour toucher les territoires où le TNS n'a pas l'habitude d'aller, etc.

Des textes contemporains
«J'ai toujours brandi la force du texte contemporain, lance Stanislas Nordey, lunettes rondes sur le nez et feuilles blanches posées sur sa table. Par définition, le texte contemporain est le classique de demain.» Le directeur du TNS compte «faire entendre les textes de la seconde moitié du XXe siècle et du XXIe siècle». Les classiques auront aussi leur place sur les scènes du Théâtre national Strasbourg mais ils ne constitueront pas la majorité de la saison 2015-2016, présentée les 9 et 10 juin, ni des suivantes concoctées par Stanislas Nordey. Pour la prochaine saison, il a déjà annoncé deux versions différentes des Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos et il va cosigner avec Falk Richter une pièce sur Fassbinder.

La création
Le directeur du TNS compte relancer la création. «On doit produire, l'accueil doit être à la marge», explique-t-il. Stanislas Nordey ambitionne «deux tiers de créations voire plus» dans les salles du théâtre. «On est là pour prendre des risques. Mais un projet ambitieux ne peut se faire seul, il faut avoir des alliés», souligne-t-il. La création portera également sur une revue «dirigée par un collectif d'auteurs et [qui] portera en grande partie sur l'écriture».

Parmi les autres axes de travail du directeur du TNS, on trouve la parité hommes-femmes dans les équipes artistiques, la diversité dans la salle, à l'école, sur scène, augmenter le nombre de spectateurs du théâtre, et aller chercher les non publics (ceux qui n'ont pas les moyens, pas l'habitude de venir au théâtre, ceux qui en sont trop éloignés).

Qui sont les artistes associés?

  • Metteurs en scène: Julien Gosselin, Thomas Jolly, Lazare, Chrsitine Letailleur, Blandine Savetier et Anne Théron.
  • Acteurs: Emmanuelle Béart, Audrey Bonnet, Nicolas Bouchaud, Vincent Dissez, Valérie Dréville, Claude Duparfait, Véronique Nordey, Laurent Poitrenaux, Dominique Reymond, Laurent Sauvage.
  • Auteurs: Falk Richter, Pascal Rembert et quatre autres à sélectionner.