«Templeton»: La série western qui fait manger de la choucroute aux cow-boys

TELEVISION «Templeton», nouvelle série western d'OCS City, a été tourné dans le sud de l'Alsace à l'été 2014...  

Floréal Hernandez

— 

Jonathan Cardonnel, François-David Cardonnel et Hubert Delattre, les trois frères Templeton dans la nouvelle série d'OCS City.
Jonathan Cardonnel, François-David Cardonnel et Hubert Delattre, les trois frères Templeton dans la nouvelle série d'OCS City. — Skits & Telfrance

Les cow-boys changent de régime alimentaire avec «Templeton», série qui débute lundi, à 22h05, sur la chaîne OCS City. Après les spaghettis dans les années 1970, ils se mettent à la choucroute et aux spaetzle. La série –10 épisodes de 26 minutes– a été tournée dans le sud de l'Alsace, à Staffelfelden.

Le village de Two River City «décoré dans les moindres détails»

S'il est déjà «surprenant», reconnaît Michel Woch, chargé du bureau d'accueil des tournages à la région Alsace, de choisir l'Alsace pour un western, ça l'est plus encore quand le tournage se déroule dans un décor naturel de l'Ouest américain situé au pied des Vosges. «A l'extérieur de Staffelfelden, il y a une association westerner qui a un village –Two River City– avec un saloon, des maisons. Ses membres le gèrent et certains y habitent ponctuellement», indique Michel Woch. Le village est privé et la production a peiné à convaincre l'association de lui ouvrir les portes de son saloon.

>>> Le premier épisode de «Templeton».

 

La production a choisi ce village car «visuellement il était le plus intéressant pour les décors intérieurs, il était possible d'y tourner», explique le chargé du bureau d'accueil des tournages dans la région. «Le village est décoré dans les moindres détails, à l'intérieur comme à l'extérieur», confirme le blogueur Jack Typhus, figurant dans «Templeton».

>>> Le récit du tournage de «Templeton» par Jack Typhus.

Autre avantage de ce coin du sud de l'Alsace pour tourner «Templeton»: une ligne de chemin de fer privé où l'association Train Thur Doller Alsace fait circuler une vieille locomotive et des wagons du XIXe siècle. «Parfait pour une attaque de train», dévoile Michel Woch.

A la région Alsace, on se réjouit d'avoir pu attirer le tournage d'un western. «C'est inattendu, concède Pascal Mangin, vice-président de la région en charge de la culture. Ça prouve que l'on peut tout tourner en Alsace, pas uniquement des films avec des maisons à colombages et du kouglof.» Pascal Mangin le prouve en citant les derniers films réalisés en Alsace: Vandal, Qu'Allah bénisse la France, Chroniques de l'asphalte ou la série de TF1 «Une famille formidable». «Des tournages extrêmement différents, indépendants des paysages.» Et éloignés de la gastronomie régionale.

Le tournage de la série «Templeton» s'est déroulé pendant 22 jours du 2 juillet au 1er août 2014. Il a mobilisé 10 techniciens locaux, 10 comédiens et plus de 70 figurants. La région Alsace lui a attribué une aide de 90.000€.