Le revendeur de Subutex touchait la Sécurité sociale

©2007 20 minutes

— 

Un toxicomane, qui se faisait prescrire du Subutex pour le revendre dans la rue, est soupçonné d'être à l'origine d'un préjudice de 10 800 € au détriment de la Sécurité sociale de Strasbourg entre 2005 et 2006. La Caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) de Strasbourg s'est rendue compte que le suspect, qui pratiquait le « nomadisme médical », avait obtenu pendant ces deux années auprès de treize médecins strasbourgeois et des environs de très nombreuses ordonnances de ce médicament, utilisé comme produit de substitution à certains stupéfiants. L'homme, âgé de 37 ans, actuellement détenu pour d'autres faits, utilisait sa carte Vitale pour se faire rembourser les médicaments qui lui étaient prescrits. Il devrait être jugé le 21 mai pour cette escroquerie présumée à la CPAM. Selon des chiffres de l'Agence régionale de l'hospitalisation, l'Alsace est la première région de France pour la prescription du Subutex. Son trafic et celui de la méthadone sont fréquents à Strasbourg, notamment en raison d'une importante « clientèle » allemande.