Eclipse solaire du 20 mars: Les meilleurs spots pour l'observer

ASTRONOMIE Entre 9h26 et 11h46, la lune passera devant le soleil pour le recouvrir jusqu'à 72% en Alsace...

Alexia Ighirri

— 

Les passionnés d'astronomie se réunissent sur la colline d'Oberhausbergen pour assister à l'éclipse. (Archives)
Les passionnés d'astronomie se réunissent sur la colline d'Oberhausbergen pour assister à l'éclipse. (Archives) — G . VARELA / 20 MINUTES

Ce vendredi 20 mars, la France a rendez-vous avec une éclipse solaire partielle. Le passage de la lune devant le soleil sera assez marqué en Alsace -le disque solaire sera recouvert à 72% contre 64% à Marseille par exemple- entre 9h26 et 11h46. Il sera à son paroxysme à 10h34. Si vous souhaitez l'observer quelques minutes, n'oubliez les lunettes de protection spéciales «éclipses», à porter obligatoirement et sans utiliser de jumelles ou autres instruments d'observation qui nécessitent un équipement spécifique.

Et bien que «visible de partout à partir du moment où il fait beau», dixit la responsable du Planétarium de l'université de Strasbourg Milène Wendling, 20 Minutes vous donne quelques indications pour profiter au mieux de ce phénomène astronomique.

Le Planétarium
Rendez-vous dans les jardins de l'Observatoire astronomique où le Planétarium de l'université de Strasbourg propose un événement gratuit et ouvert à tous dans la limite des places disponibles. Au programme, à partir de 9h: observation directe et indirecte (avec des instruments projetant l'image du soleil éclipsé sur un écran) de l'éclipse ainsi que des animations pour comprendre ce phénomène astronomique. Paire de lunettes de protection spéciales «éclipses» remise sur place, dans la limite du stock disponible.

Le Vaisseau
Non pas pour embarquer dans une navette spatiale. Non, le centre de découverte des sciences et techniques vous propose une balade dans l'espace depuis son jardin. Le Vaisseau propose en effet à ses visiteurs trois points de regroupement en extérieur pour observer le phénomène. Les lunettes seront fournies sur place.

Dans la nature
Cela a plus de sens lorsque l'éclipse est totale, comme en 1999, «parce que la nature répond à cela et s'arrête soudainement quand l'éclipse est là», indique responsable du Planétarium. Selon elle, les astronomes amateurs aiment toutefois se retirer au calme pour faire des images des éclipses tranquillement. Aux portes du vignoble comme à Nordheim ou plus loin encore au Champ du Feu. «C'est vrai que si l'horizon est-sud est bien dégagé, avec une vue sur la plaine, ça peut être sympa», ajoute-t-elle.

En ville
S'il comprend que certains puissent préférer la nature, Michel Hunzinger, président de la  Société Astronomique de France-Groupe d'Alsace (Safga) assure que l'éclipse sera tout aussi appréciable en ville. «L'image d'un building avec une éclipse derrière n'est pas forcément moins jolie que derrière une feuille», poursuit-il. Il faut juste vérifier que rien ne gêne la vue. Un conseil valable, bien sûr, que l'on soit en ville ou dans la nature.

En hauteur
Déjà en 2011, lors d'une éclipse partielle, des passionnés d'astronomie s'étaient retrouvés sur la colline d'Oberhausbergen qui se prolonge jusqu'à Mundolsheim. «La plate-forme de la cathédrale de Strasbourg peut aussi être un spot sympa», estime enfin Milène Wendling.