Football: Face aux mal classés, l'équation se corse pour le Racing club de Strasbourg

SPORT Le Racing se déplace au CA Bastia, ce vendredi, pour la 24e journée de National. A l'aise contre les meilleurs du National, les Strasbourgeois peinent face aux équipes du bas du classement...

Floréal Hernandez

— 

Le coach du Racing club de Strasbourg Jacky Duguépéroux n'as pas prêt de baisser les bras. (Arvhices)
Le coach du Racing club de Strasbourg Jacky Duguépéroux n'as pas prêt de baisser les bras. (Arvhices) — G. Varela / 20 Minutes

Un derby gagné haut la main contre les SR Colmar, des victoires face au leader, le Paris FC, son dauphin, Bourg-Péronnas, et Boulogne qui joue les premiers rôles. Depuis le 30 janvier, le parcours sur les routes du National du Racing, 4e, est presque parfait. Mais pas suffisant pour apporter quelques certitudes à Jacky Duguépéroux avant de se déplacer chez le 15e, le CA Bastia.

Le Racing est-il capable de garder son niveau de jeu?

Déjà car la vérité du terrain ne se prédit pas mais surtout car ses joueurs ont connu de récents accrocs chez des équipes mal classées: 2-2 à Epinal après avoir mené 2-0 à cinq minutes de la fin, un non-match contre Marseille Consolat (1-1). «Je n'appréhende pas le déplacement à Bastia. J'attends de savoir si mon équipe est capable de se mettre au même niveau de performance face à une équipe moins bien classée que face au PFC, Bourg ou Boulogne», lance le coach strasbourgeois.

«Dugué» se rappelle que la période qui avait vu le Racing enchaîner Bourg-Péronnas, CA Bastia puis des déplacements au Poiré-sur-Vie puis à Chambly avait été difficile sur le plan comptable avec trois points seulement. «On est en plein dedans. Il ne faut pas vivre avec le passé mais il ne faut pas oublier», souligne-t-il.