La ville réagit dans l'affaire Tahibi

©2007 20 minutes

— 

La CUS n'est pas inquiétée par la plainte pour discrimination déposée à son encontre par Daniel Tahibi (voir

édition du 2 mai). Selon Geneviève Werlé, adjointe (UMP) au maire à Neudorf, l'expulsion de Daniel Tahibi « reste justifiée puisque son logement est situé sur le moyen d'accès au terrain où le centre socioculturel serait construit ». Sa voisine bénéficierait d'une mesure de clémence « notamment en raison de son âge », explique l'élue.