Strasbourg: La Coop va devenir le nouveau pôle culturel de la ville

URBANISME La création du site s'inscrit dans l'aménagement de la ZAC des Deux Rives, à l'horizon 2020...

Gilles Varela

— 

10032015-STR-Sur le site de la Coop au Port du Rhin Lancer le diaporama
10032015-STR-Sur le site de la Coop au Port du Rhin — G. Varela / 20 Minutes

La mutation des 250 hectares du quartier des Deux-Rives se poursuit. Le projet urbain (le deuxième plus grand en France), représente près de 9.000 logements et 8.500 emplois. Il est non seulement économiquement primordial pour l'Eurométropole, mais il devrait permettre également d'ouvrir plus encore la ville sur le Rhin, l'Allemagne et l'Europe...

La ZAC comprend quatre sites

Située à l'Est,  la «ZAC multisite» définie en 2013 s'étend sur 74 hectares. Deux consultations internationales d'architectes, d'urbanistes et paysagistes viennent d'être lancées en vue de sa mise en œuvre opérationnelle pour ses dix prochaines années et travailleront aux côtés de l'Eurométropole et de la société publique locale (SPL) Deux Rives désigné comme aménageur.

La ZAC (zone d'aménagement concerté) comprend quatre grands lieux: Citadelle, Starlette, Coop et les rives du Rhin. L'épine dorsale du projet est le tracé du tramway et son extension de la ligne D qui permettra de relier les différents sites et cela dès sa mise en service en 2017. Des logements, des commerces, mais aussi des lieux de créations culturels devraient fleurir dans la ZAC.

>>Pour visualiser tout le projet vu d'un drône, voici une vidéo

 Vidéo : ©Drone AlsaceMusique: © Kings Love Jacks – Boy Game

Une richesse architecturale

Mais s’il y a bien un site qui retient toute l'attention, c'est l'ancienne Coop. Avec ses bâtiments industriels près du port, le site a non seulement une identité visuelle forte, mais aussi une portée sociologique et stratégique de premier plan. L’Eurométropole devrait l'acquérir d’ici l’été. Afin de préserver cette richesse architecturale qui s'étend sur huit hectares, près de 40.000 m2 de locaux vont être conservés et réhabilités.

«Nous voulons garder les bâtiments dans leur jus, explique Alain Fontanel adjoint au maire en charge des affaires culturelles. Le projet s'inspire de l'esprit coopératif historique de l'ancienne entreprise. Ce sera un nouveau territoire de culture, un pôle de vie, de création et de diffusion, mais aussi de développement économique un peu à l'instar de ce qui existe à Berlin, Lyon ou Marseille mais avec sa propre identité.» Autre particularité avancée par la ville: Il sera ouvert sept jours sur sept, en continu.

Un lieu pour la culture et le partage

La vocation culturelle de la Coop devrait permettre l'accueil d'activités sociales et solidaires avec des associations, des commerces, mais aussi de grands événements comme Ososphère ou le festival Tatooworld. Le projet comporte également la «Coop musiques», dont les travaux devraient commencer en 2018, et proposer de grands espaces et des salles dédiées à la création, la diffusion de musiques actuelles et remplacera la salle de concert de la Laiterie, devenue trop petite.

Les travaux, à la fois d'aménagement, de constructions, de rénovations et d'aménagement pour la ZAC, devraient être achevés fin 2020.