Mulhouse: Par vengeance amoureuse, il lance une fausse enquête internationale sur un présumé djihadiste

JUSTICE Un homme comparaissait lundi devant la justice pour avoir lancé une fausse affaire de djihadisme prise très au sérieux par les enquêteurs en France mais aussi en Algérie...

G.V.

— 

Illustration justice Le 29 01 07
Illustration justice Le 29 01 07 — G . VARELA / 20 MINUTES

Une lettre avait été adressée au ministère de l’Intérieur qui dénonçait un Mulhousien prétendument en situation irrégulière. La lettre accusait ce dernier de frauder et d’avoir mis en place un système pour détourner de l’argent, viré sur des comptes en Suisse pour financer des mouvements armés djihadistes, rapportent les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Les accusations prises très au sérieux ont débouché sur une enquête en France, mais aussi en Algérie, son pays d’origine. Les investigations n’ont rien donné et l’auteur du courrier, qui avait pris le nom d’un tiers, a pu être identifié. Tout porte à croire qu’il s’agissait en fait d’une vengeance amoureuse.

Mis hors de cause, le tribunal a condamné l’auteur du courrier à une peine ferme de quatre mois pour dénonciation mensongère et trois mois pour la prise du nom d’un tiers et 1.300 euros au titre des dommages et intérêts.