Strasbourg: La recette du succès du «1741»

GASTRONOMIE Etoilé en février 2014, le succès du restaurant strasbourgeois «1741» s'est confirmé en fin d'année...

Floréal Hernandez

— 

L'équipe du «1741»: Cédric Moulot, Guillaume Scheer, Michael Wagner et Olivier Nasti (de gauche à droite). - Strasbourg, le 4 mars 2015.
L'équipe du «1741»: Cédric Moulot, Guillaume Scheer, Michael Wagner et Olivier Nasti (de gauche à droite). - Strasbourg, le 4 mars 2015. — G. Varela \ 20 Minutes

Une étoile en février 2014, le titre de Maître restaurateur en décembre 2014, le «1741» a aligné les récompenses l'an passé. La recette du succès? Un travail à huit mains. Depuis un an, Cédric Moulot, propriétaire du restaurant, s'est associé à Olivier Nasti, chef deux étoiles du Chambard à Kaysersberg. A leurs côtés, Guillaume Scheer, chef exécutif en cuisine, et Michael Wagner, directeur du «1741» et sommelier.

«Cuisine raffinée et bourgeoise»

«Michael et Guillaume, on les a vus travailler avec passion et leurs tripes toute l'année pour conserver l'étoile, souligne Olivier Nasti. On les a accompagnés sans les écraser.» Tous les 10 ou 15 jours, Guillaume Scheer prend la route de Kaysersberg pour peaufiner la carte du restaurant. «Il est force de proposition, j'amène aussi mes idées», indique Olivier Nasti.

En salle, la satisfaction des clients est du domaine de Michael Wagner. «Les gens viennent se faire plaisir. Le restaurant est hors du temps, à contre-courant avec une cuisine raffinée, bourgeoise qui correspond au lieu», détaille celui qui a été élu meilleur sommelier du Luxembourg en 2010.

>>> Trois nouveaux étoilés en Alsace en 2015.

L'étoile a donné au «1741» sa légitimité et l'a installé auprès des gourmets strasbourgeois et de passage en ville. Le restaurant veille à asseoir sa clientèle locale. L'étoile tout juste confirmée par le Guide Michelin, Cédric Moulot affirmait à 20 Minutes début février: «On ne va pas s'arrêter là, rendez-vous dans cinq ans.» Le restaurateur poursuivant: «Strasbourg manque d'un restaurant deux ou trois étoiles. Une capitale européenne le mérite.» Le «1741» pourrait bien être celui-ci.