Basket: La SIG ambitionne de gagner enfin un titre à la Leaders Cup

SPORT Leader de Pro A, la SIG participe à la Leaders Cup, ce week-end, avec l'ambition de gagner son premier titre depuis 2005, le premier avec Vincent Collet. Premier adversaire, Le Havre ce vendredi à 13h...

Floréal Hernandez

— 

Vincent Collet demande un titre à ses joueurs. Le coach de la SIG et les Strasbourgeois débutent en Leaders Cup vendredi à 13h face au Havre. (Archives)
Vincent Collet demande un titre à ses joueurs. Le coach de la SIG et les Strasbourgeois débutent en Leaders Cup vendredi à 13h face au Havre. (Archives) — Gilles Varela

Le Havre au menu de la SIG. Les Strasbourgeois ont l'honneur d'ouvrir la Leaders Cup en affrontant les Normands à 13h, ce vendredi. Un horaire pas très digest. «C'est inhabituel comme horaire. La dernière fois que j'ai dû jouer à cette heure-là, je devais avoir 10 ans, se rappelle l'ailier Jérémy Leloup en souriant. A cet âge-là,  tu te fiches de l'heure à laquelle tu joues car tu es content d'être sur le parquet.» «C'est très particulier, reconnaît Vincent Collet. J'espère qu'on sera réveillé (sourire).» Aux JO de Londres, l'entraîneur de la SIG avait coaché les Bleus pour deux matchs à 9h.

Une assiette pâtes-escalope à 10h?

Jouer à 13h modifie le planning d'avant-match des Strasbourgeois: «Un shooting à 9h, les joueurs ne vont pas être contents (sourire), on va faire un réveil musculaire», prévoit Vincent Collet. Et comme on joue à midi, on troque le repas pour un brunch. «A 10h, je crois qu'ils n'auront pas trop envie de leur assiette pâtes-escalope», lance le coach de la SIG.

Mais Antoine Diot, Ali Traoré et les Strasbourgeois ne vont pas à Disneyland Paris pour se mettre les pieds sous la table. L'ambition est de rapporter le trophée. «Ramener un titre, ce serait bien, concède Jérémy Leloup. En 2014, on est passés à côté de tous les objectifs du club [finaliste Pro A, demi-finaliste Leaders Cup, élimination au 1er tour de l'Euroligue]. Là, on vient de passer à côté en Eurocoupe [élimination en Last 32, le club visait les quarts de finale].»

>> L'équipe de Nanterre sera-t-elle «ratatouillée» à la Leaders Cup?

Titré avec Le Mans, l'Asvel ou l'équipe de France, Vincent Collet n'a connu pour l'instant que des échecs avec Strasbourg: finaliste du championnat de France 2013 et 2014 et de la Leaders Cup 2013. «L'équipe est bonne depuis trois ans mais reste à la porte. Ce n'est pas un hasard, il y a quelque chose que l'on ne fait suffisamment pas bien.»

>> Les supporters de Limoges sont des Mickey? Non, des Minnie.

L'entraîneur échaudé par l'élimination en Coupe d'Europe attend que son effectif concrétise par un titre ses bons résultats sur le plan national. «On saura qu'on a gagné ensemble. Ça nous donnera de la confiance mais on ne sera pas rassasié», annonce Vincent Collet. Car le plat de résistance pour la SIG reste le titre de champion de France.