Abd Al Malik: Le rappeur ayant grandi à Strasbourg publie un nouveau livre

CULTURE Le rappeur et enfant du Neuhof plaide pour une spiritualité laïque dans «Place de la République» (éditions Indigène), en vente depuis ce mercredi...

Alexia Ighirri
— 
Abd Al Malik au Neuhof, le 3 novembre 2014.
Abd Al Malik au Neuhof, le 3 novembre 2014. — F. Hernandez / 20 Minutes

On le sait, le rappeur ayant grandi dans le quartier strasbourgeois du Neuhof Abd Al Malik a plusieurs casquettes. Après avoir enfilé celle de réalisateur pour son premier film «Qu’Allah bénisse la France», nommé aux César 2015, il revêt une nouvelle fois la casquette de l'écrivain.
Ce mercredi est sorti Place de la République, pour une spiritualité laïque aux éditions Indigène, un mois après les attentats parisiens de janvier. Un texte bref et percutant écrit en trois jours, note Télérama lui consacrant sa couverture, qui accuse la République de ne pas traiter tous ses enfants de la même manière.

«Abd Al Malik insiste sur les devoirs de l'école, des médias, des politiques, sur l'importance de la culture, qui l'a aidé, lui, à sortir de sa cité», écrit encore le magazine culturel qualifiant ce livre de «plaidoyer passionné. Pour que l’islam ne soit plus source de malentendu.»

Le rappeur prévient, sur sa page Facebook notamment, que sa «démarche est apolitique, au sens de partisane ou de politique politicienne. Je ne cherche pas le pouvoir et ne briguerai jamais aucun mandat. Voici simplement ma parole, celle d'un citoyen concerné, comme des millions d'autres par le présent et l'avenir de son pays. Celle d'un artiste qui ne vit pas en périphérie mais en plein milieu d'une douleur que seule la fraternité véritable pourra guérir».