Cimetière juif profané: Les suites de la procédure attendues mercredi en fin de matinée

SOCIETE Le procureur de la République de Saverne a prolongé de 24h la garde à vue des cinq adolescents suspectés de la profanation du cimetière de Sarre-Union. Les suites de la procédure seront connues mercredi en fin de matinée...

Floréal Hernandez

— 

L'ambassadeur d'Israël en France Yossi Gal constate les dégradations commises dans le cimetière juif de Sarre-Union par cinq mineurs, le 17 février 2015.
L'ambassadeur d'Israël en France Yossi Gal constate les dégradations commises dans le cimetière juif de Sarre-Union par cinq mineurs, le 17 février 2015. — Vincent Kessler/AP/SIPA

Le procureur de la République de Saverne a prolongé la garde à vue de 24h des cinq mineurs soupçonnés de la profanation du cimetière juif de Sarre-Union, mardi. Une annonce officialisée via un communiqué de presse: «La garde à vue des cinq mineurs mis en cause pour les faits de profanation de sépulture en raison de la religion et les dégradations de biens affectés à l'utilité publique, en réunion, a été prolongée ce jour pour une nouvelle durée de 24h. Les investigations destinées à déterminer le mobile de ces exactions et la responsabilité de chacun des intéressés se poursuivent.»

>>> «On a l'impression qu'une armée est passée», constate François Hollande.

Le parquet annonce qu'une décision sur les suites de la procédure sera prise mercredi 18 février en fin de matinée. Une conférence de presse est annoncée ce même jour en fin d'après-midi.

>>> L'intégralité du discours du Président de la République et du grand rabbin du Bas-Rhin et de Strasbourg René Guttman.

Les cinq garçons âgés de 15 à 17 ans risquent sept ans de prison. Le 12 février, les adolescents ont renversé, arraché, dégradé 250 tombes dans le cimetière juif de Sarre-Union.