EN DIRECT. Revivez La cérémonie au cimetière juif de Sarre-Union en présence de François Hollande

MEMOIRE Le chef d'Etat avait annoncé lundi qu'il ferait le déplacement, après la profanation de près de 300 tombes juives...

Floréal Hernandez

— 

Le Président de la République Francois Hollande et René Gutman, Grand Rabbin de Strasbourg, lors de la cérémonie au cimetière juif de Sarre-Union, le 17 février 2015.
Le Président de la République Francois Hollande et René Gutman, Grand Rabbin de Strasbourg, lors de la cérémonie au cimetière juif de Sarre-Union, le 17 février 2015. — AFP

Le président de la République est attendu à Sarre-Union, ce mardi, pour une cérémonie au cimetière juif après la profanation de 250 tombes dimanche après-midi. Lundi, cinq garçons âgés de 15 à 17 ans ont été placés en garde à vue. L'un d'entre eux s'est rendu de lui-même à la police, donnant le nom des quatre autres jeunes. Sans antécédent judiciaire, ils risquent sept ans de prison pour profanation de sépulture en raison de la religion des défunts et dégradation en réunion sur des biens publics.

François Hollande a appelé la communauté nationale au «sursaut» et répété que les juifs ont «leur place en Europe et en particulier en France».

  • Le Président de la République a tenu un discours de fermeté: «Quiconque sera coupable d'un acte raciste ou antisémite sera recherché et condamné.»
  • Le chef de l'Etat a également tenu à rassurer la communauté juive: «La République vous défendra de toutes ses forces.»
  • Les lycéens de Sarre-Union ont manifesté ce matin avant l'arrivée de François Hollande pour témoigner de leur indignation après la profanation du cimetière juif.
     
12:09

Ce direct sur la venue du Président de la République à la cérémonie au cimetière juif profané de Sarre-Union est terminé.
Pour rappel, deux des cinq mineurs ont vu leur garde à vue prolongée de 24h, a indiqué le parquet de Saverne, pour les trois autres, il est «trop tôt» pour savoir si elles vont être prolongées. Le procureur de la République de Saverne, Philippe Vannier, doit s'exprimer à 16h.
 

12:03
Fin du discours de François Hollande.
12:02

Le chef de l'Etat cite François Mauriac puis «Ici devant ce cimetière, devant les habitants de Sarre-Union, devant les membres de la communauté juive, devant des citoyens de toute releigion, de toute convcition. La République est forte, est plus forte que la haine, la République est grande par ses institutions, par son histoire, par ses lois.»

11:59

Protection des lieux de cultes depuis le 7 janvier. Le Président de la République questionne: «Faudra-t-il mettre des militaires, des policiers devant les cimetières?»

11:58

Annonce de François Hollande: «Sanctionner, éduquer, transmettre les valeurs de la République, éradiquer les messages de haine notamment sur Internet.»

11:57
«La République vous défendra de toutes ses forces car à travers vous, c'est la République qui est visée. Tous les actes de haine nous concernent directement.»
11:56

«Je connais le sentiment d'inquiétude qui traverse les Français de confession juive. Ils ont Français, ils aiment la France et leur place est naturellement en France. Certains se demandent: “Quand cela s'arrêtera-t-il? Ces paroles? Ces menaces?”»

11:55
«Quiconque sera coupable d'un acte raciste ou antisémite sera recherché et condamné»
11:54

Le chef de l'Etat parle des actes islamophobes commis depuis le mois de janvier, les profanations dans les différents cimetières français.

11:51

«Comment comprendre l'impardonnable, l'injustifiable? Cet acte n'est pas un fait divers, une banale agression. Il y a l'expression des maux qui rongent notre République. La Répuiblique, c'est le respect, le respect que l'on doit à autrui, quelque soit sa religion. La République, c'est le respect à la loi. La République, c'est le respect aux défunts.»

11:50

«J'ai entendu le témoignage des familles. La douleur qu'elles ont éprouvée devant une telle agression est sans limite.»

11:48

Le Président de la République cite le grand rabbin de Strasbourg en 1848.

11:47
«La justice dira ce qui relève de l'inconscience, de l'ignorance ou de l'intolérance. Mais le mal est déjà fait.»
11:45

«Je tenais à être ici, avec vous, parmi vous, pour témoigner de l'émotion que notre pays a ressentie à cette profanation. D'autant qu'au même moment à Copenhague, un homme a été abattu devant une synagogue car il était juif.»

11:44
Prise de la parole de François Hollande.
11:36

«Les juifs de France n'ont jamais renoncé, ne renonceront jamais à rien d'eux même tout en adhérant aux valeurs de la République.»
 

11:33

«Chacun dit le Talmud doit se considérer comme s'il était le responsable de l'avenir du monde.»

11:32

«Ce crime antisémite, contre nature, exhorbitant, comment pourrait-il être excusé.»

11:31

«En ne renversant qu'une stèle, ils ont offensé l'homme en tant qu'homme.»

11:30

le grand rabbin de Strasbourg: «En détruisant la stèle aux déportés de Sarre-Union, ces cinq jeunes n'ont certainement pas eu le temps de lire le nom de Jacqueline Wolff, 18 ans, qui avait à peine leur âge.»

11:30
Prise de parole de René Guttman.
11:29

La jeune fille enchaîne avec un extrait de Si c'est un homme de Primo Levi.
 

11:26

Jeune fille de CM1 de Sarre-Union lit un poème du pasteur allemand, Martin Niemöller. «Quand ils sont venus chercher les juifs,je n'ai pas protester je ne suis pas juif. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protester je ne suis pas syndicaliste. Quand ils sont venus chercher les catholiques,je n'ai pas protester je ne suis pas catholique. Quand ils sont venus me chercher, il n'yavait plus personne pour protester."

11:26
Le Président de la République s'apprête à faire son discours. A ses côtés, René Guttman, le grand rabbin de Strasbourg.
11:18

La cérémonie au cimetière de Sarre-Union doit se poursuivre avec:


 

11:16

 
11:12
Prière aux morts –Kaddish– prononcée dans le cimetière. Elle a été précédée d'un chant pour les déportés.
11:11
Le président de la République est dans le cimetière juif, constate les dégâts et observe un moment de recueillement aux côtés du maire de Sarre-Union Marc Sené et du président du Sénat Gérard Larcher.
11:05

François Hollande doit se rendre dans le cimetière pour un moment de recueillement. Le Président de la République prononcera ensuite un discours à l'extérieur du cimétière.


 

11:04
Le chef de l'Etat vient d'arriver au cimetière juif de Sarre-Union.

 
11:03

L'ambassadeur d'Allemagne est présent au cimetière juif de Sarre-Union. On vous rappelle que le monument aux victimes de la déportation a été détériorée lors de la profanation du cimetière.


 

10:59

Les cinq mineurs ont été placés en garde à vue lundi à 14h45. Le procureur de la République de Saverne avait la possibilité selon les avancées de l'enquête de prolonger de 24h la garde à vue des cinq garçons.
 

10:58
La garde à vue de deux des cinq adolescents prolongée de 24h annonce l'Agence France Presse. Pour les trois autres, il est «trop tôt» pour savoir si leurs gardes à vue seront prolongées.
10:57

Ce matin à 10h15, une manifestation spontanée des élèves du lycée Georges-Imbert de Sarre-Union a marché dans les rues de la ville.

10:55

Dans 5 minutes la cérémonie au cimetière juif de Sarre-Union, profané jeudi 12 février, doit débuter. Le Président de la République est présent en compagnie notamment du Grand Rabbin de France Haïm Korsia et de Jean-Marc Todeschini, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire.

La cérémonie au cimetière juif de Sarre-Union est à suivre à partir de 10h55.