Alsace: Le whisky de la région se protège et décroche un label

COMMERCE Trois whiskys distillés en Alsace obtiennent pour leurs malts une Indication géographique protégée (IGP)

Gilles Varela

— 

Illustation. le 6 février 2013. Bières et whisky local (toulouse) dans un magasin spécialisé.
Illustation. le 6 février 2013. Bières et whisky local (toulouse) dans un magasin spécialisé. — Fred.Scheiber

C'est peut-être la véritable naissance du whisky français. l’Alsace, (et la Bretagne) vient de décrocher pour leurs malts une Indication géographique protégée (IGP), un label européen décerné aux produits dont la fabrication est liée à un lieu, suivant un cahier des charges précis revèle le site internet Slate.fr.

Une mention géographique sur leur étiquette

Un véritable intérêt pour les distillateurs qui, en s'adaptant aux prochains changements à venir dans la réglementation européenne, seront les seuls à se prévaloir d’une quelconque mention géographique sur leur étiquette, mais également pour les consommateurs qui seront désormais d'où provient le whisky dans leur verre.

 

A l’avenir, en vertu des cahiers des charges publiés le 23 janvier 2015,  le «whisky alsacien» devra être brassé, fermenté, distillé et vieilli au sein d’une aire géographique définie, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. Le whisky alsacien, qui interdit la coloration au caramel et reste fidèle à l’orge maltée, pourra s’affiner sous d’autres essences de bois que le chêne au-delà des trois premières années comme l’acacia qui est déjà utilisé.

Pour l'instant, seules trois distilleries de Whisky en Alsace, (Bertrand, Hepp et Lehmann) sont concernées par cette labellisation.