Strasbourg: Du neuf à la CTS

TRANSPORTS La boutique CTS va doubler sa surface d'accueil dès le printemps et proposer de nouveaux services...

Gilles Varela
La nouvelle boutique de la CTS place Saint Pierre le Vieux
La nouvelle boutique de la CTS place Saint Pierre le Vieux — G. Varela / 20 Minutes

Trop petit, peu pratique, souvent bondé et peu adapté, la boutique de la Compagnie des transports Strasbourgeois (CTS) quittera la rue du Jeu des enfants au printemps pour s’installer place Saint-Pierre le Vieux, à côté de la station de tram «Vieux marché aux vins.»

Une nécessité. Car avec des pointes de fréquentation journalière pouvant aller jusqu'à 2.500 personnes, le petit espace ne pouvait plus suffire. Pour accueillir les voyageurs et répondre aux 460.000 transactions payantes annuelles, la CTS compte bien faire face à cette hausse de fréquentation du réseau qui avoisine les 25 % en cinq ans. 

Plus fonctionnel et plus spacieux, (la surface commerciale actuelle sera doublée), le nouveau local sera aussi mieux équipé. La boutique passera de huit à douze guichets. L’espace en libre-service sera maintenu et les clients pourront bénéficier d’un accueil personnalisé, pour faciliter la fluidité des transactions.

De nouveaux services

Et il n'y a pas que les murs qui vont changer. La CTS fait peau neuve et compte bien dans un deuxième temps, offrir de nouveaux services. Une nouvelle amplitude horaire est à l'étude et le local pourrait bien être ouvert de 8h30 à 19h pour s'adapter à la demande.

La même démarche est engagée pour la boutique en ligne. «À compter de février, les amendes seront payables directement sur le site Internet de la CTS et d’autres fonctionnalités seront mises en service au printemps», précise Alain Fontanel, son président.

Dans le souci d'enrichir l'offre commerciale, il sera possible (avec un pass mobilité) de retirer un Velhop sur place. Des attestations employeurs seront aussi disponibles aux bornes et si un accord est signé avec la CAF, une attestation de coefficient.

Des nouveautés encore avec la possibilité sur Internet de faire évoluer ses droits sans se présenter à la boutique.

En revanche, «la boutique éphémère» qui prenait place fin août aux Halles ne sera pas reconduite, les nouveaux locaux, mieux adaptés, pouvant satisfaire et absorber la clientèle», explique Jean-Philippe Lally, directeur général de la CTS.