Ouverture des réservations pour le nom de domaine
Ouverture des réservations pour le nom de domaine — Capture d'écran / http://point-alsace.com

WEB

Internet: Quel est l'intérêt d'acheter un nom de domaine «.alsace»?

A partir de ce lundi 19 janvier, les réservations des adresses Internet avec l’extension «.alsace» s’ouvrent aux entreprises, collectivités ou encore aux associations...

Après le «.paris» ou le «.bzh» débarque l'extension «.alsace». Ce lundi s'ouvre les réservations des adresses Internet se terminant par ce nom de domaine régional pour les entreprises, les collectivités ou les associations. Ces dernières étant déjà présentes sur la toile, pour quelles raisons pourraient-elles alors être intéressées par un «.alsace»?

Obtenir une adresse explicite. «Avec le ".alsace", on peut obtenir des adresses plus sympas, plus claires. Des noms de domaine génériques, qui ne sont plus disponibles depuis des années, seront à nouveau sur le marché», indique-t-on à la région Alsace, à l'origine du projet.

Géolocaliser son activité. Cela concerne bien sûr les collectivités locales, mais aussi «les entreprises qui ont une zone de chalandise en Alsace ou qui veulent communiquer sur leurs racines alsaciennes», complète la région. Mais cela peut aussi s'appliquer aux sites touristiques. On pourrait imaginer un «www.haut-koenigsbourg.alsace» pour le Château du Haut-Koenigsbourg. A l'office de tourisme de Strasbourg et sa région, le directeur Patrice Geny considère que «ça peut apporter de la visibilité» mais que cela soulève «une vraie question stratégique. Sur le plan international, est-ce que ça a du sens? Les Japonais viennent en France donc on leur rappelle que l'Alsace est en France. Sur le plan français, il y a un sens à rappeler que Strasbourg est en Alsace sur certaines clientèles, notamment les autocaristes.»

Avoir un meilleur référencement. La région Alsace suppose que le «.alsace» peut améliorer le positionnement du site Internet dans les moteurs de recherche. «Quand on regarde l'évolution de Google, on voit qu'il donne des résultats au plus près du demandeur». Ce que balaye d'un revers de main Stéphane Becker, président d'Alsace Digitale: «L'algorithme de Google est l'un des secrets les plus protégé. On en sait les grandes lignes mais il est remis à jour tout le temps».

Lui voit davantage dans le «.alsace» une question de prestige ou de défense de l'identité régionale. Et déplore du coup que «quelques centaines de milliers d'euros aient été dépensées». Pour Stéphane Becker, sceptique, la seule adresse importante est le «.com»: «Dans l'esprit des gens et de Google, le ".com" apporte de la crédibilité».