Alsace: Une indication géographique pour protéger les eaux-de-vie

ALCOOL Le comité des distillateurs et liquoristes d'Alsace a obtenu une indication géographique protégeant les eaux-de-vie de l'évolution du règlement européen sur les spiritueux...

Alexia Ighirri
— 
L'Europe réglemente les spiritueux.
L'Europe réglemente les spiritueux. — G. Varela / 20 Minutes

Il y a un an, face à l'évolution du règlement européen sur les spiritueux –pouvant faire disparaître l'appellation «Alsace» des étiquettes– le comité des distillateurs et liquoristes de la région avait émis le souhait d'obtenir une indication géographique (IG).
C'est désormais chose faite: les cahiers des charges déposés auprès de l’Institut national de l’origine et de la qualité ont été homologués le 30 décembre et les arrêtés qui les concernent ont été publiés au Journal Officiel du 14 janvier, annoncent les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Quetsche, framboise, kirsch, mirabelle et whisky d’Alsace pourront ainsi continuer à afficher leur origine alsacienne. «Les gens regardent les étiquettes et l'adresse. L'appellation Alsace est un gage de qualité, de patrimoine. On aurait dû le protéger depuis longtemps», nous confiait Julie, gérante de la cave Baumann à Strasbourg, il y a un an.