Marche républicaine: Un jeune homme interpellé à Strasbourg pour s'en être pris à des manifestants

FAITS DIVERS Un homme de 20 ans a été placé en garde à vue pour s'en être pris à des manifestants de la marche républicaine et pour des insultes envers la France, dimanche, dans la capitale alsacienne...

F.H.

— 

Strasbourg le 11 janvier 2015. Marche Republicaine reunissant près de 40.000 personnes.
Strasbourg le 11 janvier 2015. Marche Republicaine reunissant près de 40.000 personnes. — Gilles Varela

Dimanche, 45.000 personnes ont défilé dans Strasbourg en hommage aux victimes des attentats de Paris, notamment celui contre la rédaction de Charlie Hebdo. Nombreux sont les gens à avoir brandi une pancarte. Un jeune homme de 20 ans n'a pas apprécié celle où était écrit «Un prophète ça se dessine, que ça plaise ou non».

Celui-ci s'en est alors pris au manifestant, a déchiré la pancarte, dénoncé un blasphème, il a ensuite tenu des propos insultants envers la France, et proféré des menaces, rapportent les Dernières nouvelles d'Alsace.

Faits reconnus

Interpellé, le jeune homme d'origine turque a été placé en garde à vue à l’hôtel de police de Strasbourg. Il a reconnu les faits et attribué sa réaction à la colère. Il a dit qu'il ne pensait pas ce qu'il avait proféré.

Des perquisitions étaient en cours ce lundi matin au domicile du jeune homme, dans le quartier de Hautepierre.