Strasbourg: Selon des chercheurs strasbourgeois, les casques de vélos et motos peuvent être améliorés

SECURITE ROUTIERE Des Strasbourgeois ont étudié la résistance des casques et considèrent que leur protection peut encore être renforcée...

Alexia Ighirri

— 

Le laboratoire ICube à Strasbourg teste la résistance des casques de moto et vélo.
Le laboratoire ICube à Strasbourg teste la résistance des casques de moto et vélo. — G. VARELA / 20 MINUTES

Mention «peut encore mieux faire». Bien que répondant aux normes en vigueur aujourd'hui, les casques de motos et vélos sont perfectibles et pourraient encore mieux nous protéger en cas d'accident.

C'est ce qu'affirme une dizaine de chercheurs de l'équipe Matériaux Multi échelles et Biomécanique du laboratoire ICube, composée de biomécaniciens et de cliniciens et l’un des rares au monde a étudié la biomécanique des chocs et la matière cérébrale, dans un reportage de France 3 Alsace.

De nouvelles normes de résistance

Désormais «capables de calculer l'élongation des tissus nerveux», ces chercheurs strasbourgeois travaillent à l'élaboration de tests virtuels dans le but de mettre au point de nouvelles normes de résistance des casques. Ces derniers, actuellement en cas de choc frontal, ne protègent pas au-delà de 30km/h.

Le laboratoire propose un nouveau genre de crashs tests, prenant en compte les niveaux d'accélération rotatoire qu'une tête peut supporter et pouvant donc provoquer des traumatismes crâniens. Notamment lorsqu'il s'agit de chocs latéraux, plus dangereux à vélo ou moto, mais qui sont aujourd'hui encore évalués comme des chocs frontaux.

Les chercheurs ont également pris en compte le fait que les casques, lors d'un choc, sont chargés de façon tangentielle... or lors des crash test, les casques ne sont testés que de manière rectiligne, linéaire.

>> Le reportage de France 3 Alsace à l'iCube

Selon une étude réalisée par OpinionWay pour MMA, du 17 au 28 octobre 2014, le casque à vélo, certes facultatif, n’est jamais porté par 59% des cyclistes le jour et 56% la nuit. Et si le port du casque est obligatoire à moto, les motocyclistes constituent plus de 19% des tués sur la route en 2013.