Illustration pétard
Illustration pétard — DROESE/SIPA

SECURITE

Strasbourg: Les pétards ne sont pas les bienvenus pour les fêtes de Noël

Les fêtes de fin d'année approchent et avec elles les dangers des pétards et feux d'artifice, dont la vente et l'utilisation sont sévèrement encadrées...

Amputation de la main, des doigts, défiguration et autres atrocités mènent chaque année plusieurs personnes aux urgences, tout particulièrement pendant la nuit du réveillon. C'est pourquoi, cette année encore, les préfets des deux départements alsaciens ont pris des dispositions qui encadrent la vente et l'usage des pétards et des feux d'artifice car il est important de le rappeler, leur usage a été à l'origine de trois décès ces deux dernières années.

La vente de pétards et feux d'artifice est très encadrée

Dans un communiqué, la préfecture indique que la vente de tous pétards est interdite aux mineurs de moins de 12 ans.

Du 1er novembre au 10 janvier, seuls les pétards et les artifices de catégorie 1 sont autorisés à la vente au plus de 12 ans. La vente des artifices permettant le tir tendu  (C1-K1) est interdite sauf aux détenteurs de la qualification C4-T2. Quant aux artifices des catégories K2-C2 et K3-C3 sont exclusivement réservées aux personnes titulaires d'un certificat de qualification.

Du 10 décembre au 10 janvier, la vente est interdite sur les marchés et lors de vente au déballage sur les terrains qu'ils soient publics ou privés.

Les achats non autorisés seront confisqués par les douanes

Et pour ceux qui seraient tentés de s'approvisionner à l'étranger en pétards et feux d'artifice divers, cela est interdit dans le Haut-Rhin sauf, comme dans le Bas-Rhin, après obtention d'une autorisation d'importation délivrée par les douanes. Les préfectures rappellent que les achats non autorisés seront confisqués par les douanes et les contrevenants passibles de poursuites judiciaires.

Enfin, le transport de pétards et des feux d'artifice est interdit dans les transports publics collectifs.