Strasbourg: Les bières de Noël des microbrasseries alsaciennes ont trouvé la recette du succès

COMMERCES Pour les petites brasseries, la force de vente réside surtout dans la diversité de goûts que propose la quarantaine de microbrasseries alsaciennes...

Gilles Varela

— 

Bières de Noël de différentes microbrasseries alsaciennes
Bières de Noël de différentes microbrasseries alsaciennes — G. Varela / 20 Minutes

Avec les fêtes, la star du comptoir est la bière de Noël. Qu'elle soit appelée bière à soif pour certains, ou bières de dégustation par les autres, tous s'accordent à dire que de bonnes fêtes se partagent avec la ronde et ambrée bière de Noël, consommée avec modération. Depuis cinq ans, les microbrasseries alsaciennes tiennent tête aux mastodontes, dont la bière Méteor, leader incontesté de la grande distribution et des cafés.

Une bonne bière de Noël commence vers 6°

«Il faut revenir aux origines de cette bière pour comprendre son ancrage dans la société, rappelle Alain Pesez, spécialiste de la bière et gérant du Village de la bière à Strasbourg.  Au commencement, les brasseurs l'offraient à leurs employés et ils ne leur donnaient pas le tout-venant. C'était une bière très riche en houblons car il n'y avait pas de frigo et il fallait vider les greniers avant de recevoir les nouvelles récoltes. C'est pourquoi elles sont fortes en degrés. Une bonne bière de Noël commence vers 6° d'alcool et cela peut aller jusqu'à 14°, voire plus. Elles sont là pour protéger des affres de l'hiver.»

Abandonnée il y a une trentaine d'années, la bière de Noël est maintenant incontournable, car associée à tout un folklore que le marketing a su saisir. En témoigne l'attention toute particulière et très ciblée des étiquettes et du packaging.

La diversité des goûts

Pour les petites brasseries, la force de vente réside surtout dans la diversité des goûts particulièrement travaillée pour la bière de Noël, que propose la quarantaine de microbrasseries alsaciennes. «Cela représente environ un quart de ma production annuelle. Chaque microbrasserie produit entre 200 et 400 hectolitres de bières par an. Mais il n'y en a pas une identique, explique Kerstin Petrazoller, de la brasserie Moon. Les ingrédients sont plus ou moins les mêmes, comme l'écorce d'orange douce, de la coriandre, de la cannelle, et parfois même du miel voire du poivre et différents houblons. Les épices sont travaillées différemment. Mais ce sont les dosages qui identifient chaque bière.»

Un succès qui cette année s'affiche au marché de Noël, où l’Union des corporations artisanales du Bas-Rhin (UCA) présente un chalet, cette semaine place Broglie, pour venir découvrir les bières de dégustations présentées par les microbrasseries venues pour l'occasion.