Strasbourg: Trois affaires en Alsace répertoriées dans la carte de France de la corruption

JUSTICE L'ONG Transparency international publie une carte de France des affaires de corruption ayant donné lieu à condamnation par les juridictions françaises...

Alexia Ighirri

— 

Capture d'écran de la carte de France de la corruption
Capture d'écran de la carte de France de la corruption — http://visualiserlacorruption.fr

Dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre la corruption, ce mardi 9 décembre, l'ONG Transparency International a cartographié les 258 cas de corruption avérée dans l'Hexagone. 

>> Voir la carte de France de la corruption

L'Alsace fait partie des régions françaises les moins corrompues. Trois affaires sont recensées dans la région, dont deux dans le Bas-Rhin.

Le cas de corruption dans le Haut-Rhin date de 2012 et concerne le maire de la ville de Mertzen, condamné par le tribunal correctionnel de Paris au paiement d'une amende de 2.000 euros pour corruption passive. Il avait accepté de parrainer un homme d'affaires, pour l'élection présidentielle de 2012, en échange d'une somme de 648 euros.

Repas gastronomiques et voyages

Dans le Bas-Rhin, la première affaire revient sur la condamnation en 2003 de cinq agents du conseil général du Bas-Rhin à des peines de prison avec sursis de 2 à 8 ans, ainsi qu'à des amendes de 2.000 à 5.000 euros pour corruption passive. Ils avaient attribué des marchés publics à deux gérants de sociétés en échange de repas gastronomiques et de voyages en Bourgogne et à New York.

L'autre cas de corruption répertorié par l'ONG est plus récent (2010): un ancien expert-comptable de Strasbourg a été condamné à des peines non encore connues, pour abus de bien social et abus de confiance. Le prévenu aurait fait appel.

Les trois régions les plus touchées sont l'Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Aquitaine.