La ville attaquée sur sa gauche

CONSEIL MUNICIPAL La gestion de la ville de Strasbourg a été vivement critiquée hier matin par l'opposition, lors de la...

L. M.

— 

La gestion de la ville de Strasbourg a été vivement critiquée hier matin par l'opposition, lors de la communication en conseil municipal du rapport définitif de la chambre régionale des comptes. S'adressant à la maire, Fabienne Keller (UMP), Catherine Trautmann, l'ex-maire (PS), a dénoncé « une forte augmentation de la fiscalité directement due à votre pilotage en montagne russe ». Entre 1998 et 2002, le rapport relève une hausse des impôts et des taxes de 28 %. L'endettement a également nettement progressé.En réponse, la majorité municipale a notamment souligné les vastes chantiers qu'elle a entrepris durant son mandat, dont la réhabilitation des crèches et des écoles. Un investissement rendu nécessaire, selon l'exécutif, par l'état déplorable dans lequel la précédente majorité PS les aurait laissés.