Strasbourg: La banque alimentaire veut faire recette

SOLIDARITE L'association du Bas-Rhin lance sa grande collecte annuelle...

Gilles Varela

— 

Strasbourg le 26 11 2013. La banque alimentaire et ses bénévoles se préparent pour la grande collecte annuelle.
Strasbourg le 26 11 2013. La banque alimentaire et ses bénévoles se préparent pour la grande collecte annuelle. — G. Varela \ 20 Minutes

Vous allez les croiser dans les supermarchés et hypermarchés de la région strasbourgeoise. Plus de 4.000 bénévoles seront mobilisés ce week-end  pour la collecte annuelle de la Banque alimentaire.

Récolter au moins 305 tonnes de denrées alimentaires

Pour cette 30e édition, la banque alimentaire du Bas-Rhin espère bien récolter au moins autant de denrées alimentaires que l'année dernière, une année record avec près de 305 tonnes. «Nous en avons besoin, explique Freddy Sarg, son président. Mais les gens ne sont pas égoïstes. Ils sont angoissés par l'avenir mais ils sont de plus en plus solidaires.»

Aussi près de 200 magasins dans 350 communes vont participer à cette grande chaîne de la solidarité le 28 et 29 novembre. Une collecte indispensable pour l'association car cela lui permet de recevoir les aliments qui lui manquent et qu'elle ne peut obtenir autrement. Cette année encore, elle espère notamment «récolter» de l'huile, des condiments, du café , des fruits et des légumes secs mais aussi des conserves. Plus de 20.000 personnes sont ainsi aidées mensuellement et six millions de repas sont confectionnés. Pour le Bas-Rhin, l'association collecte 2.000 tonnes de denrées qu'elle redistribue à 87 associations dans tout le département.

La pauvreté augmente fortement

Et cela tombe bien car comme le rappelle Guy-Dominique Kennel, président du Conseil général du Bas-Rhin qui soutient l'action de la Banque alimentaire, «la collecte c'est un week-end mais la nécessité c'est au quotidien. La pauvreté augmente fortement dans le Bas-Rhin. En témoignent les 35.000 personnes au RSA.»