Alsace: André Vallini plaide pour une fusion avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne et confirme Strasbourg comme capitale

REFORME TERRITORIALE Le secrétaire d'Etat préfère le rattachement de l'Alsace à la Lorraine et la Champagne-Ardenne et assure que Strasbourg restera capitale régionale...

Alexia Ighirri

— 

André Vallini,  secrétaire d'Etat à la réforme territoriale
André Vallini, secrétaire d'Etat à la réforme territoriale — SIPA

Bien que reconnaissant que «la carte idéale n'existe pas», le secrétaire d'Etat à la réforme territoriale André Vallini plaide pour une fusion Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, dans une interview pour LOR'Actu.

Soutenu par le gouvernement mais rejeté par le Sénat la semaine dernière, ce redécoupage des régions de l'est de la France paraît «équilibré» aux yeux d'André Vallini. Au cours de l'entretien, le secrétaire d'Etat confirme que Strasbourg sera la capitale de cette grande région.

«J’ai reçu beaucoup d’élus alsaciens dont le président de la région Alsace, Philippe Richert et je respecte profondément leurs aspirations et même si leur projet de collectivité unique est intéressant, il faut aussi comprendre l’intérêt d’une grande région Est dont Strasbourg serait la locomotive», tente de convaincre le membre de gouvernement.