Strasbourg: Le Barbier de la Petite France rase gratis ce vendredi

MOVEMBER En novembre, les hommes portent la moustache pour Movember. Le salon «Le Barbier de la Petite France» participe à l'opération en rasant gratuitement le vendredi 31 octobre 2014...

Floréal Hernandez

— 

Hervé Krumenacker du Barbier de la Petite France participe à Movember.
Hervé Krumenacker du Barbier de la Petite France participe à Movember. — Floreal Hernandez / 20 Minutes

Magnum, Charlot ou Noël Mamère, quelle moustache s'adaptera le mieux à votre visage en ce mois de novembre? Car désormais, le onzième mois de l'année est synonyme de moustache chez les Anglo-Saxons avec Movember. Et cette opération, qui vise à lever des fonds pour la recherche sur les maladies masculines, se développe en France. A Strasbourg, le Barbier de la Petite France va entretenir gratuitement la bacchante de ceux qui vont participer à Movember.

Moustaches du monde. - Capture d'écran / Blog Cœur d'Ange Heureux
«Je n'ai pas pu le faire en 2013 car l'équipe n'était pas assez fournie et je n'avais pas envie de contribuer seulement avec un don. Cette année, on a la possibilité d'organiser un événement alors on s'est inscrit sur Movember», explique Hervé Krumenacker, qui tient Le Barbier de Strasbourg.

Des photos de l'évolution de la moustache

Ce vendredi 31 octobre à 20h, le barbier invite ses clients, ses réseaux, professionnel et amical, et ceux qui veulent participer à Movember à un «Shave Down». Lors de cette soirée, Hervé Krumenacker «rasera gratis». Charge ensuite aux hommes glabres de se laisser pousser la moustache durant tout le mois de novembre et de prendre en photo l'évolution de leur pilosité coincée entre la lèvre et le nez.

Brosse, coupe-chou, ciseaux. - Floréal Hernandez / 20 Minutes

«J'assure un entretien gratuit de la moustache au salon», ajoute le barbier. Le 29 novembre, Le Barbier de la Petite France organise une nouvelle petite sauterie pour clore Movember en rasant les moustaches. Et sur le site de l'opération, il est possible de faire des dons pour la recherche sur les maladies masculines sous son nom.

La moustache comme alternative

Hervé Krumenacker, qui s'est formé auprès du maître barbier parisien Alain Blackman, doute que ses clients acceptent de sacrifier leur barbe pour Movember. Son argument pour les convaincre outre la bonne cause? «C'est l'opportunité de se découvrir autrement.» Le barbier ajoute: «J'ai l'impression que la moustache va redevenir à la mode notamment pour les hommes qui n'ont pas une barbe fournie. Car la moustache est l'alternative entre glabre et barbu.»