Alsace: Une récolte de vins en baisse à cause de la mouche du vinaigre

VITICULTURE Avec un million d'hectolitres, la récolte de vins en Alsace est inférieure aux prévisions...

Alexia Ighirri

— 

Vendanges sur l'exploitation familiale  Stirn à Turckheim. (Illustration)
Vendanges sur l'exploitation familiale Stirn à Turckheim. (Illustration) — G. VARELA / 20 MINUTES

Selon les Vignerons coopérateurs de France, l'été indien a permis à la plupart des vignobles français de renouer avec des niveaux de récolte dans la moyenne. L'Alsace n'a pas cette chance.

La région fait partie de celles qui accusent une baisse de leur récolte par rapport aux prévisions. «La perte est assez importante par rapport au potentiel estimé cet été», regrette Jean-Louis Vézien, directeur du Conseil interprofessionnel des vins d'Alsace (Civa), qui fixe la baisse à 15% par rapport au 1,170 million d'hectolitres espéré.

De la pourriture

La faute à un problème sanitaire qui a, en plus, été amplifié par les conditions climatiques. La mouche du vinaigre (ou drosophile) a en effet fait des dégâts dans les vignes.

«Septembre a été compliqué parce qu'il y a eu pas mal de foyers infectés. Il y a donc eu un problème de pourriture avec des variations selon les cépages», indique Jean-Louis Vézien. Les cépages colorés (pinot noir, gris, gewurztraminer) ont été les plus touchés. «Les vendangeurs ont été dans l'obligation de trier minutieusement les récoltes, poursuit-il. Les vendanges ont été très techniques.»

Montée des prix

Et cela aura forcément une conséquence sur le marché. A l'AFP, le président des Vignerons coopérateurs Boris Calmette a indiqué que «l'absence totale de stocks provoque une situation très tendue, intéressante en termes de prix mais qui risque de poser problème pour tenir les parts de marché».

Ce que confirme le directeur du Civa: «Nous avions déjà une petite récolte l'an dernier avec une baisse de 7 à 8% des stocks, que l'on ne pourra pas combler cette année, explique-t-il. L'offre sera moins forte que la demande.» Les amateurs de Gewurztraminer et de Riesling sont prévenus: la tendance sera à la montée des prix.