Strasbourg: Antoinette Pflimlin passe définitivement la main

NOËL Depuis 20 ans elle décorait le grand sapin de Noël place Kléber. A quelques jours de l'installation du roi de la forêt, Antoinette Pflimlin se confie à 20 Minutes...

Gilles Varela

— 

Antoinette Pflimlin. Le 09 novembre 2009.
Antoinette Pflimlin. Le 09 novembre 2009. — G. VARELA / 20 MINUTES

Les Strasbourgeois s'étaient habitués ces vingt dernières années à la voir, un casque de chantier vissé sur la tête, s'activer à la décoration du grand sapin de Noël place Kléber. Mais c'est vraiment fini. Antoinette Pflimlin ne fêtera pas l'arrivée ce lundi du roi de la forêt place Kléber. Elle confie ses sentiments à 20 Minutes.

Comment êtes-vous devenue décoratrice en titre du sapin de Noël de Strasbourg?

Je vivais à New York. Je faisais des décorations de très grandes envergures, à très grande échelle. J'ai appris par hasard que l'Alsace offrait un sapin géant aux communautés européennes à Bruxelles mais sans décoration. Je me suis portée volontaire. Ce fut un réel succès et Catherine Trautmann, maire à l'époque s'est étonné qu'il n'y en ait pas un à Strasbourg. Sous l'impulsion de Jean-Jacques Gsell, j'ai été contactée l'année suivante. Et cela a duré 20 ans.

Serez-vous place Kléber lundi matin pour assister à l'installation du grand sapin?

Certainement pas. Même si je pensais que ça ne me ferait rien et que je le dis, c'est faux (rires). Je ne serai d'ailleurs pas à Strasbourg. Il y a des départs qui sont géniaux. Il faut savoir passer la main aux jeunes. Vingt ans, c'est fantastique. J'en ai pris conscience l'hiver dernier, lors du succès (20.000 personnes) de l'exposition sur Noël au cloître Saint Pierre le Jeune où étaient exposées toutes les décorations existantes du sapin. Je me suis dit que c'était le moment. Je ne comptais pas. Chaque année quand j'étais en train de décorer le sapin j'étais déjà en train de penser au suivant. Mais je ne regrette pas ma décision et  je me sens libérée de l'avoir prise. C'est vraiment une page qui se tourne.

Mise en place des décorations sur le sapin le 15 11 06 - G . VARELA / 20 MINUTES

Que deviennent les décorations, les fragiles et uniques boules bleues en cristal de Saint-Louis?

Elles sont toujours très bien gardées, dans un endroit tenu secret. Je les aie bien répertoriées et classées. Les nouvelles équipes vont utiliser leurs propres créations. D'ailleurs, certains connaissent très bien le travail car ils étaient depuis longtemps avec moi. L'un d'eux a même passé ses 18 ans sur le sapin. Concernant les boules bleues elles ne peuvent pas convenir à tous les sapins. Elles sont très lourdes. Pour l'instant rien n'est vraiment défini. C'est la ville qui décide.

Boules de Noël du sapin. Le 09 11 2009 - G. VARELA / 20 MINUTES

Allez vous décorer un sapin dans une autre ville et quels sont vos projets?

Non, mais on m'a souvent proposé de décorer des grands sapins pendant la période de Noël comme à Nancy, à Rome... Mais j'ai toujours donné ma priorité au sapin de Strasbourg. A présent je travaille sur un livre sur le sapin. Un  très beau livre, pas uniquement avec des photos mais un livre complexe, plein de surprises, avec des aventures, parfois cocasses, pour qu'il soit magique comme le sapin.

Cette année, deux sociétés, Signatech et Festilight sont en charge de la décoration du nouveau sapin qui mesure 30 mètres de haut.