Strasbourg: Un shabbat pas comme les autres pour la communauté juive

RELIGION La communauté juive strasbourgeoise participe au «Shabbos Project», vendredi et samedi...

Floréal Hernandez

— 

La synagogue de Strasbourg. (Archives)
La synagogue de Strasbourg. (Archives) — G . VARELA / 20 MINUTES G . VARELA / 20 MINUTES

Vendredi, shabbat sera particulier pour la communauté juive strasbourgeoise. Car c'est shabbat Noah, «le premier shabbat qui suit les grandes fêtes: Nouvel an, Yom Kippour, Souccot et la fête de la Torah», détaille Thierry Roos, vice-président de la communauté israélite de Strasbourg. Mais c'est aussi la première fois qu'elle participe à «Shabbos Project».

Présence du grand rabbin de France

Cet événement crée en Afrique du Sud en 2013 invite tous les juifs à observer ensemble le shabbat. L'idée a été proposée à la communauté juive strasbourgeoise qui a décidé comme des centaines de villes dans le monde de rejoindre le «Shabbos Project». «Nous avons été séduits par l'origine spirituelle du projet. A savoir, le Messie viendra quand tous les juifs du monde respecteront deux shabbats de suite», explique Thierry Roos.

>>> La vidéo de présentation du «Shabbos Project»

Les événements liés au «Shabbos Project» strasbourgeois font le plein. Mercredi, la tresse de «hallots» (pain du shabbat) accueille plus de 120 femmes. Pour le repas shabbatique de vendredi soir, des tables seront dressées «dans tous les coins», souligne le vice-président de la communauté israélite de Strasbourg. Car plus de 400 personnes s'y sont inscrites. Un hôte de marque partagera ce repas: le nouveau grand rabbin de France Haïm Korsia en visite à Strasbourg.

Une communauté de 15.000 personnes à Strasbourg

La mobilisation de la communauté juive strasbourgeoise, forte de 15.000 personnes, ne surprend pas Thierry Roos. «Cet événement est l'occasion de se retrouver, de prolonger la mobilisation des grandes fêtes et adhérer à un mouvement mondial, ça plaît.»