Strasbourg: Un budget moindre mais de nouvelles solutions pour les travaux de voirie

POLITIQUE Le programme de voirie 2015, au budget diminué de 25%, était l'une des délibérations à l'ordre du jour de la commission permanente de la communauté urbaine de Strasbourg vendredi...

Alexia Ighirri

— 

Illustration route à Strasbourg.
Illustration route à Strasbourg. — G. VARELA / 20 MINUTES

En passant d'une enveloppe de 24 à 18 millions d'euros, le programme de voirie pour 2015 a connu une baisse de 25% de crédits d'investissement. «La voirie est un sujet sensible sur lequel usagers et élus sont vigilants, débute Jean-Marie Kutner, vice-président en charge de la voirie communautaire, pour qui cette diminution de budget «ne doit pas être doublée par une crise d'ambition».

Nouvelles techniques de gravillonage

L'objectif de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS), qui compte 1.250 kilomètres de voirie, est bien de faire autant mais avec moins de moyens. Ou plutôt avec des moyens différents. «On va redécouvrir des méthodes oubliées, utiliser de nouvelles techniques de gravillonnage», liste Jean-Marie Kutner. Celles-ci pourraient coûter jusqu'à trois fois moins cher.
Le bitume sera moins utilisé, sauf sur les grands axes routiers traversés par des bus et camions, au profit de l'usage de déchets d'industrie recyclés, comme le laitier de fonderie.

La CUS compte notamment s'appuyer sur le laboratoire des routes, établissement de pointe situé à la Meinau qui fait des diagnostics de voirie ainsi que des expérimentations sur les matériaux et les méthodes de travail.